UOB: Les étudiants de la FDSE passeraient au moins deux ans en master 2 avant de soutenir

UOB: Les étudiants de la FDSE passeraient au moins deux ans en master 2 avant de soutenir
L'entrée principale de l'Université Omar Bongo (UOB) ©EMG
LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !

La réalité que vivent, depuis plusieurs années, les étudiants de la faculté de droit et des sciences économiques (FDSE) de l’Université Omar Bongo (UOB) est très inquiétante et laisse à désirer. Y soutenir son diplôme de Master dans les délais serait un véritable exploit. Pour cause, des enseignants encadreurs des mémoires feraient balader leurs étudiants et le lobbying s’y serait installé en norme.

À l’UOB, précisément à la Faculté de Droit et des Sciences économiques, les étudiants passeraient, depuis plusieurs années déjà, au moins deux ans en instance de soutenance de leur mémoire de Master.

C’est le cas particulièrement des étudiants de Droit pour qui, soutenir n’est pas chose facile avant d’avoir passé au moins 3 ans à tourner entre trouver un stage, trouver un thème de mémoire, un Directeur de mémoire (DM), commencer et boucler la rédaction de leurs travaux.

Par conséquent, ils seraient très peu ces étudiants qui auraient réussi à soutenir leur Master, seulement une année après s’être inscrits en deuxième année de Master.

En effet, selon les informations recueillies auprès des intéressés, ce retard, observé dans le processus de soutenance au département de droit de l’UOB, ne serait pas dû à leur manque de volonté à rédiger et à soumettre leurs travaux aux encadreurs, mais plutôt au fait que certains d’entre eux travailleraient malheureusement sous la direction des encadreurs qui seraient négligeants et peu soucieux de leur rôle dans l’accompagnement des étudiants jusqu’à la soutenance.

Cependant, pour ne pas croiser les bras et attendre que ces derniers décident de les suivre, certains étudiants, futurs Hommes de droit, sont souvent contraints de rédiger, comme ils le peuvent, et soumettre leurs travaux à d’autres enseignants disposés à les lire et à leur apporter leur soutien.

Ainsi, l’on pourrait s’interroger sur les réelles raisons de ce blocus en termes de soutenance au département de droit de l’Université Omar Bongo. Surtout quand on sait que pour en arriver là (en Master 2) ces étudiants passent, parfois malgré eux, plus de temps qu’ils ne devraient, à cause de la complexité et de la façon dont fonctionne ce département.

Aussi, soutenir en droit à l’UOB, tout comme dans plusieurs autres départements de cette université publique, serait devenu une affaire de lobbying. Un étudiant ne pourrait donc facilement pas soutenir s’il n’est le “le bon petit de ” tel ou tel autre enseignant “puissant” au sein de son département.

Ceci étant, cet élément de presse sonne donc comme une interpellation de la conscience professionnelle des enseignants-chercheurs ayant la responsabilité d’encadrer ces étudiants et de bien suivre leurs travaux afin qu’ils puissent, boucler à cœur joie, leur cursus.

J.M.M


LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !

Éthique Média Gabon

Ethiquemediagabon.com est un site généraliste d'actualités; un espace publicitaire, d'annonces et de partage des vues sur la société. L'action sociale est notre leitmotiv.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *