[Transport] Phénomène de clandos au Gabon: les populations véritablement exposées à plusieurs risques

[Transport] Phénomène de clandos au Gabon: les populations véritablement exposées à plusieurs risques
LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !

Depuis plusieurs années déjà, le phénomène de clandos prend de plus en plus de l’ampleur dans les grandes villes du Gabon. Un phénomène qui s’est très vite transformée en une très bonne activité génératrice de revenus (AGR) pour certains, pendant que pour d’autres, c’est n’est qu’un moyen de survie. Mais, bien qu’étant nécessaire et ayant sa place dans la société gabonaise, cette activité semble toujours restée hors la loi, exposant, quelques fois, la vie et la santé des populations, qui en sont abonnées, sous le regard, qui pourrait être qualifié de complice, des autorités compétentes.

Image GMT

Le  »clando » dérivé du mot clandestin, se caractérise par l’utilisation d’un véhicule personnel à des fins commerciales dont, le conducteur est, soit propriétaire, soit salarié. Le véhicule ne disposant généralement pas de la documentation nécessaire et obligatoire pour exercer cette activité de transport, notamment la carte grise, la visite technique, l’assurance, l’autorisation de la mairie etc. Le clando exerce généralement son activité de transport des usagers dans une zone délimitée, au delà de laquelle, le conducteur s’expose aux sanctions qui sont, entre autres, l’immobilisation du véhicule.

Au regard de son mode opératoire actuel, il est claire que cette activité demeure abandonnée par les autorités compétentes, au point où semble-t-elle devenue  »la cour du roi pétaud », dans laquelle, la vie et la santé des populations sont en dangers.

Entre des véhicules qui roulent sans  »portières », sièges parfois déchirés ou encore mouillés; des voitures sans frein, et même avec des conducteurs sans permis de conduire, l’affaire semble devenue beaucoup plus inquiétante que jamais.

C’est une situation qui donne véritablement froid dans le dos à certains compatriotes, mais qui sont parfois dans l’obligation de les emprunter pour rallier leurs lieux de travail, domiciles, etc

<< L’affaire de clandos défectueux là est compliquée. J’ai moi même pris un clandos une fois pour aller à Nzeng à droite, au moment de descendre, la carrosserie de la vieille voiture m’a déchiré la jambe gauche, j’ai pris neuf points de sutures à mes propres frais>> nous confiait Nadège, une habitante du quartier Nzeng.

Aussi, au-delà de la peur de se blesser dans ces cercueils roulants, certains évoquent le risque de tomber pendant que le véhicule roule.

<<J’ai un mauvais souvenir de ces engins. Un jour j’ai emprunté un clando qui avait la caisse percée. Pendant qu’il roulait, on voyait le sol par la caisse du bas, et celà donne le vertige. Car il y’avait un gros trou par le bas. Mais nous sommes obligés de les emprunter, car on habite dans des quartiers où l’accès en voiture est très difficile, et que les taxis de ville n’y arrivent.>> a expliqué Serge Ndombi.

Cependant, de l’autre côté, les conducteurs de ces véhicules, pour justifier le mauvais état de leurs moyens roulant, évoquent le mauvais état de la route des lignes qu’ils fréquentent.

<<Ce n’est pas de notre faute. Tu arrives dans ce secteur avec un véhicule quasiment en forme, mais le délabrement de la route finit par la détruire. Que pouvons nous faire face à ça ? Vous savez vous même qu’on achète plus les voitures d’occasion au Gabon et, un véhicule d’occasion d’ailleurs, il faut avoir au moins 3 millions sinon plus. On gagne ça où ?>> a déclaré Philippe Nze, conducteur de clando.

Sur ce, doit-on justifier cette pratique par la mesure interdisant l’entrée au Gabon des véhicules d’occasions? Ou l’origine serait le délabrement de nos routes?

Dans tout les cas, le gouvernement qui est garant du bien être de sa population, devrait très vite trouver des solutions adaptées afin que ce phénomène soit correctement régulé.

CWO


LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !
Éthique Média Gabon

Éthique Média Gabon

Ethiquemediagabon.com est un site généraliste d'actualités; un espace publicitaire, d'annonces et de partage des vues sur la société. L'action sociale est notre leitmotiv.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.