[Sport] Pédo-criminalité dans le football gabonais: la FIFA entre en scène avec des mesures fortes

[Sport] Pédo-criminalité dans le football gabonais: la FIFA entre en scène avec des mesures fortes
LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !

 

Mis au grand jour, il ya plusieurs mois déjà, grâce aux déclarations du journaliste d’investigation Romain Molina, l’affaire de pédophilie dans le milieu du sport gabonais prend de l’ampleur. Après l’implication des autorités judiciaires, qui se manifeste par la série des arrestations de plusieurs responsables sportifs nationaux, c’est autour de la Fédération Internationale de Football Association (FIFA) de s’inviter au jeu, à travers le lancement d’une enquête indépendante menée par son Comité d’éthique. Le communiqué de presse ci-dessous en fait foi.

« En décembre 2021, le comité d’éthique indépendant a ouvert une enquête préliminaire sur les allégations d’abus sexuels qui auraient été commis par l’ancien entraîneur gabonais des moins de 17 ans Patrick Assoumou Eyi, accusé d’avoir violé et abusé sexuellement des mineurs au Gabon.

A la demande de son président, et conformément au Code d’éthique de la FIFA, la chambre d’instruction a élargi le champ des investigations précitées en ouvrant une procédure formelle contre M. Assoumou Eyi, Serge Ahmed Mombo (Président de la Ligue de Football de l’Estuaire), et deux entraîneurs gabonais, Triphel Mabicka et Orphée Mickala.

Le président de la chambre de l’instruction a également interdit provisoirement à MM. Mombo, Mabicka et Mickala de participer à toute activité footballistique (administrative, sportive ou autre) tant au niveau national qu’international pour une durée de 90 jours.

En outre, la commission de discipline a prolongé la décision prise par la Fédération gabonaise de football de suspendre provisoirement M. Eyi de toutes les activités liées au football à compter du 17 décembre 2021 pour avoir un effet mondial.

Ces sanctions ont été prononcées dans le cadre des enquêtes pénales en cours concernant les responsables du football gabonais susmentionnés, qui ont été identifiés comme ayant été impliqués dans des actes d’abus sexuels systématiques contre des joueurs mineurs, tels que rapportés par les autorités locales et publiés dans certains médias. »

 


LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !
Journaliste

Journaliste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.