[Sport] Gabon: les footballeurs optent pour la marche pacifique comme moyen de pression, aux autorités, pour la reprise du national foot

[Sport] Gabon: les footballeurs optent pour la marche pacifique comme moyen de pression, aux autorités, pour la reprise du national foot
LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !

Ce vendredi 5 novembre 2021, les footballeurs professionnels du Gabon ont, unanimement, effectué une marche pacifique jusqu’au ministère des Sports, pour demander la reprise du championnat national.

C’est après la conférence de presse, tenue le mercredi dernier au siège de l’association nationale des footballeurs professionnels du Gabon (ANFP), que les jours évoluant dans les clubs gabonais ont entrepris une marche pacifique jusqu’au ministère des Sports, dont le maître d’orchestre est le ministre Franck Nguema, en guise de protestation contre le blocus que connaît le Sport roi au Gabon depuis un moment déjà.

En effet, depuis le 20 mars 2020, le championnat national de football est en suspend pour les raisons de lutte contre la covid-19.

C’est donc compte tenu des conclusions des assises sur le National-Foot en mai dernier, parmi lesquelles la reprise du national foot, et de leur non respect, que les footballeurs locaux du Gabon ont décidé d’opter pour l’option d’une marche pacifique comme moyen de pression à l’endroit des autorités gabonais en charge du football.

Ainsi, lors de cette marche, l’on pouvait voir sur leurs banderoles des petits textes plein de sens qui exprimaient clairement leur ras-le-bol et leur envie de retrouver les pelouses.

Sur leurs pancartes, il était donc écrit ce qui suit: «Nous demandons la reprise du National-Foot», «Besoin de rejouer au football», «Pas de football sans les footballeurs»; «Pas de Can sans championnat»; «Le seul pays au monde sans championnat»; «Le football est un métier»; «Nous ne sommes pas des mendiants»; «Trop c’est trop».

Au regard de la situation actuelle, et sachant que le Gabon compte aller au Cameroun pour la CAN, le seul mal que l’on pourrait souhaiter à nos athlètes serait la reprise du national foot. Ce qui pourrait permettre que le football gabonais renaisse de ses cendres et que d’autres Aubameyang soient détectés et qu’ils finissent par représenter valablement le Vert jaune et bleu. La fierté nationale.

Warren OKOLO


LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !
Journaliste

Journaliste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.