[Sport] Foot-ball : quand le Ministre des sports, Franck NGUEMA, prêche la division au sein de l’équipe nationale

[Sport] Foot-ball : quand le Ministre des sports, Franck NGUEMA, prêche la division au sein de l’équipe nationale
Franck NGUEMA, ministre des sports, chargé de la vie associative
LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !

Alors que plus d’un gabonais dénonçait l’arrestation de Stéphane NGUEMA et les siens, pour avoir voulu rencontrer le onze nationale dans le cadre d’un échange allant dans le sens de la reprise du national foot, le ministre des sports, Franck NGUEMA, a fait une sortie, que d’aucuns n’ont pas hésité de qualifier de maladroite. Une sortie par laquelle semblerait-il présenter l’équipe nationale du Gabon en deux groupes dont l’un des vrais patriotes, selon lui, et autre des non-patriotes, sinon des faux patriotes; chose qui a vite fait d’enflammer la toile autour de son poste.

Franck NGUEMA, ministre des sports, chargé de la vie associative…

C’est quelques heures après que Didier Ibrahim Ndong se soit prononcé, pour dénoncer par l’arrestation de l’ancien international gabonais Stéphane NGUEMA et les siens, que le ministre des sports en charge de la Jeunesse (un autre pan de son ministère malheureusement mis au second plan dans la gestion de son portefeuille ministériel), Franck NGUEMA a publié sur sa page, officielle, Facebook ces quelques mots:  » … Le patriotisme: amour de la patrie, volonté de se sacrifier pour la défendre. »

« Les vrais patriotes sont les panthères de football qui vont défendre le Gabon jusqu’au bout. »

Par ces quelques mots, Franck NGUEMA semble tournée le dos au problème de fond posé par L’ANFPG et tous ceux kiqui les soutiennent tel que la panthère Didier Ibrahim Ndong, qui a été le premier des Footballeurs à exprimer son désaccord avec le fait que Stéphane NGUEMA et compagnie aient été interpellés à Bongoville, refusant ainsi de rallier Franceville pour rejoindre ses coéquipiers pour le match de qualification au mondial Qatar 2022 contre la Libye.

Cependant, il ya lieu de signaler que la sortie de Franck NGUEMA n’a pas laissé insensibles les gabonais férus du football. Il se sont d’ailleurs mobilisés contre ce poste du ministre, pour lui reprocher son parti pris et son intention de d’inviter la division au sein de l’équipe nationale de football du Gabon; tout en lui rappelant que « … le Football  reste l’un des éléments fédérateurs autour duquel le peuple gabonais, malgré ses divergences d’opinions, ses orientations Politiques, religieuses, culturelles etc., peut encore conviviallement se retrouver et discuter sans se regarder en chien de fayence; y inviter la division serait très périlleux. »

« Merci à Aubameyang Pierre E., Bouanga Dénis, Nkanga Guelor, Palun, Poko André, Ecuelé Manga, Lemina Mario…. », entre autres. Telle fût la conclusion du propos du ministre des sports. Une conclusion aux allures d’une pamphlet que lancerait une femme à sa rivale. Franck NGUEMA aurait-il fait ce poste pour répondre aux propos du milieu de terrain gabonais, Didier Ibrahim Ndong ?

D’aucuns seraient tentés de répondre par l’affirmative; mais, que chacun se donne une réponse à cette interrogation en fonction de son analyse de la situation.

En outre, il ya quand-même lieu de relever que, un responsable d’un département ministériel devrait être un chef, un leader, qui doit oeuvrer pour l’unité et la solidarité et non pour la ségrégation et la division dans son milieu.

Désormais, en plus d’être perçu comme le ministre des sports, au détriment du département jeunesse, d’ailleurs relégué au second plan, avec le Conseil Nationale de la Jeunesse du Gabon (CNJG) qui se meurt, Franck NGUEMA pourrait se voir coller l’étiquette de saucissionniste, diviseur du onze gabonais.

Hermann L.


LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !
Journaliste

Journaliste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.