[Sport] CAN Cameroun 2021: et si on huait les Panthères au Cameroun à cause de l’affaire Capello ?

LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !

Qualifié pour la coupe d’Afrique des nations Cameroun 2021, les panthères du Gabon prendront part à ce rendez-vous du football continental. Ce, malgré le gros scandale du bas de la ceinture, notamment l’affaire de pédophilie dans le secteur football, impliquant plusieurs personnalités du sport gabonais. Une actualité, largement relayée par des médias nationaux et internationaux et, qui a réussi à faire le tour du monde. Cependant, vu la vitesse avec laquelle l’information relative à ce scandale sexuel, déshonorant et honteux pour la nation, a circulé, l’on pourrait s’interroger sur l’impact de ce dernier sur la team nationale ; aurait-il réussi à entacher l’image l’image de l’équipe nationale au point d’impacter négativement sur sa prestation et la faire immerger au Cameroun ?

Aubameyang, à gauche, pleurant après avoir raté le penalty lors d’une CAN face au Mali © archives

Après la publication du journaliste d’investigation Romain Molina, dans le journal britannique, la nouvelle sur les abus sexuels sur mineurs dans le sport gabonais a fait le tour du monde et, a engendré une série d’arrestations de certains présumés coupables, notamment de plus d’un encadreur sportif.

C’est donc une affaire, sans doute, très gênante qui éclabousse plusieurs amoureux et acteurs du sport gabonais, tout en entachant son image aux yeux des nations amies et sœurs. 

Le cas de la sélection gabonaise de football, les Panthères du Gabon qui, à ce jour, sont déjà en terre camerounaise pour participer à la CAN qui s’y jouera, est tout aussi inquiétant, bien qu’elle ait finalement réussi à rallier la terre vers laquelle les regards des adeptes du football seront rivés durant un mois, malgré toute cette longue série de mauvaise actualité qui malheureusement n’aura pas fait bonne campagne pour le vert jaune et bleu.

Cependant, on s’interroge sur l’impact négatif que toutes ces mauvaises nouvelles, qui n’honorent pas particulièrement le football gabonais, pourraient avoir sur les différentes prestations des Panthères à cette CAN.
Surtout quand on sait que, de pareilles situations sont parfois sanctionnées par des jets d’objets sur les joueurs, ou encore par des huées venant des supporters lors des matches.

Cet élément de presse n’étant, évidemment, pas une incitation à pareils agissements, serait donc une simple réflexion journalistique mettant en exergue ce à quoi les gabonais pourraient s’y attendre lors de cette compétition. Bien que n’étant pas le souhait.

Vivement que le séjour des panthères au Cameroun se déroule en toute quiétude, surtout avec l’affaire de gestion des primes de matchs qui demeure encore un réel problème pour la sélection.

Rappelons que, rien que pour ces derniers mois, le sport gabonais a été beaucoup mouvementé et ponctué par une longue actualité pas très reluisante. On pense notamment à l’ arrestation de certains membres de L’ANFPG dont Stéphane Nguema; le refus de Didier Ibrahim NDONG d’aller jouer à Franceville; la non sélection de ce dernier pour cette Coupe d’Afrique des Nations; l’arrestation des coachs Patrick ASSOUMOU EYI alias Capello, Chaka et Kolo, tous les trois pour abus sexuels sur mineurs; et hier encore,  le refus des panthères de voler pour le Cameroun dû au non-paiement de leurs primes, etc…

Warren OKOLO


LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !
Journaliste

Journaliste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.