[Société] Transport : les taximen de Port-Gentil en grève des ce lundi

[Société] Transport : les taximen de Port-Gentil en grève des ce lundi
LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !

La Fédération gabonaise des syndicats des transporteurs et assimilés (FEGASTA) a décidé de rentrer en grève ce lundi 21 mars 2022. La raison de ce mouvement d’humeur est le racket des policiers et gendarmes de la ville pétrolière. Il est à noter que cette décision de la FEGASTA pourrait sévèrement pénaliser les usagers, censés se mouvoir dans la ville ce premier jour de la semaine.

Les taximen de la ville de Port Gentil, capitale provinciale de la province de l’Ogooué maritime, ont décidé de hausser le ton.

En effet, la FEGASTA a annoncé le lancement d’un mouvement de grève dès aujourd’hui, lundi 22 mars 2022. On dénombre environ 1.300 taxis, sur plus de 2000 que compte la commune, qui ont décidé de ne pas travailler aujourd’hui.

Les policiers et gendarmes de la ville sont à l’origine de ce mécontentement des professionnels de ce secteur d’activité. La multiplication de check-points dans la ville est la raison majeur de ce ras-le-bol.

<<Notre mouvement a pour but d’interpeler les autorités de Libreville>>, a indiqué Albert Bernard Bongo Essono.

Ainsi, faut-il rappeler que, avant le lancement de cette grève, la FEGASTA avait eu droit à 4 rencontres avec le gouverneur de la province allant dans le sens de tempérer les choses. Durant celles-ci, madame le gouverneur avait ordonné 10 jours d’accalmie, qui n’ont malheureusement été pris en compte.
<<… alors que le gouverneur a ordonné 10 jours d’accalmie, les policiers et gendarmes sont passés à l’offensive en déployant plus d’agents dans certains artères de la ville, devenus quasiment infranchissables>>, a déploré le syndicaliste.


LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !
Journaliste

Journaliste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.