[Société] Gabon: grève illimitée à sogatra pour impayés de plusieurs mois de salaire

[Société] Gabon: grève illimitée à sogatra pour impayés de plusieurs mois de salaire
LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !

Les agents de la Société gabonaise de Transport (SOGATRA) sont rentrés, depuis un moment, en grève illimitée pour réclamer leur dû. Ce sont notamment plusieurs mois des salaires et des primes impayés qui sont revendiqués, d’une part. D’autre part, dénoncent – ils le non reversement de leurs retenues sur solde aux administrations de garantie et de sécurité sociales dont la CNAMGS et la CNSS.

Banderole mentionnant l’essentiel des revendications des agents de la sogatra. © RD. EMG

En effet, depuis un moment déjà, les agents de la Sogatra ont consenti d’entrer en grève, d’une longue durée, pour réclamer leurs droits.

Pour se faire, ils ont stratégiquement pris quartier au trésor public, proche de la Présidence de la République, peut
être pour que leurs cris et bruits de cloches y parviennent.(au palais présidentiel).

Tout comme plusieurs autres mouvements de grève, lancés dans d’autres administrations publiques comme privées, à travers le pays, celui des salariés de la, jadis prestigieuse, société gabonaise de transport repose aussi sur le nerf de la guerre, l’argent.

Précisons que ces derniers réclament que leur soient payés les neufs mois de salaires impayés y compris les 9 mois de primes Covid-19 jamais perçus ; le remboursement de la décote et le reversement de leurs retenues de solde aux administrations en charge de la sécurité et de la garantie sociale, qui ne sont autres que la Caisse Nationale de Sécurité Social (SNSS) et la Caisse Nationale d’Assurance Maladie et de Garantie Sociale (CNAMGS).

<< Nous nous sommes lancés dans un mouvement de grève illimitée pour exiger que soient respectés nos droits. Nous travaillons dure des moins durant sans revenus alors que nous avons des familles à gérer.>>, a déclaré monsieur Romaric M. à la Rédaction d’Éthique Média Gabon.

Comme le disent les saintes écritures, « … l’ouvrier mérite un salaire. »,  alors tout travail mérite naturellement un salaire.

C’est donc en congruence avec ce propos que, la posture prise actuellement par ces travailleurs de la Sogatra pourrait se légitimer.

Ainsi, faisant grève à base des chants et des sons de cloches, les salariés de la société gabonaise de transport, à l’agonie, n’entendent pas faire du moût si rien de concret et de satisfaisant n’ait été fait à leur endroit.

Pour rappel, ce mouvement d’humeur initié par ces agents de la Sogatra n’est pas un singleton. Il vient là, s’adjoindre à ceux en cours à l’éducation nationale, L’ANINF, l’économie et les finances, les impôts, entre autres.

Vivement que les autorités prennent la mesure de ces situations mettant en mal le bon fonctionnement de l’administration publique. Un traitement diligent de ces dossiers pourrait ramener la sérénité autour de tous.

Herman A.


LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !
Éthique Média Gabon

Éthique Média Gabon

Ethiquemediagabon.com est un site généraliste d'actualités; un espace publicitaire, d'annonces et de partage des vues sur la société. L'action sociale est notre leitmotiv.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.