[Haut Ogooué] démolition du Centre Médical de LECONI: le Gouverneur Jacques Denis Tsanga pointé du doigt par les populations

[Haut Ogooué] démolition du Centre Médical de LECONI: le Gouverneur Jacques Denis Tsanga pointé du doigt par les populations
Jacques Denis Tsanga, le gouverneur du Haut Ogooué
LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !

Le projet de réhabilitation du Centre Médical de Leconi, sujet de joie à l’annonce, est devenu un sujet à débat et à polémique. Pour cause, sa démolition totale au grand désarroi de la population qui, s’attendrait à tout sauf à la destruction d’un bien qui, pour elle, etait un acquis et méritait de ce fait d’être conservé et protégé, mieux encore, être reconverti à un autre usage. Ayant malheureusement été détruit après le passage du gouverneur de la province du Haut Ogooué et le Directeur Régional de Santé (DRS), Jacques Denis Tsanga est donc pointé du doigt, pour être perçu comme celui qui aurait ordonné la démolition totale du CML. Ce, malgré l’évidence que ce projet est celui du ministère de la santé, financé par l’AFD, et donc ne saurait être fait selon les orientations données par Jacques Denis Tsanga, gouverneur de province soit-il.

Jacques Denis Tsanga, le gouverneur du Haut Ogooué

Au cours de la semaine écoulée, des engins de l’entreprise commise pour l’exécution du, désormais, projet de reconstruction de l’hôpital de LECONI, ont transformé en poussière l’ensemble des murs des bâtiments qui constituaient l’unique centre de santé public des plateaux.

Cependant, ayant été surprise par ce qui a été fait, alors qu’elle s’attendait à tout sauf à une démolition, la population des plateaux oriente son regard vers le gouverneur, au vu des conclusions de la réunion tenue par ce dernier, le directeur régional de santé, les autorités locales et les auxiliaires de commandement de Leconi, qui avait opté pour la réfection de la structure sanitaire ou pour la mise à disposition d’un autre terrain adapté au projet, si tel était qu’il faudrait construire un nouvel hôpital.

À dire qu’ à cette réunion, Jacques Denis Tsanga, gouverneur de province aurait rassuré les populations sur le fait qu’il s’agirait uniquement d’une réfection, et donc pas besoin de démolir totalement les anciens bâtiments, au regard, non seulement, de la taille de l’enveloppe prévue pour ces travaux, mais aussi, du temps réduit pour l’exécution du chantier.

Le CML ayant déjà été finalement démoli, sans tenir compte du désir de la population exprimé par leurs représentants, cette dernière pointe du doigt Jacques Denis Tsanga, qu’elle dit n’avoir pas tenu promesse et donc serait complice, sinon commanditaire de cet acte dit « complotiste » par plus d’un à Leconi.

À ce niveau de fait, l’on serait tenté de s’interroger sur le pouvoir que pourrait être dépositaire un gouverneur, au point de décider de la modification inattendue d’un projet d’envergure, mené par un organisme tel que l’AFD, sans l’approbation des élus locaux et nationaux, issus de la localité impactée par le projet, et les auxiliaires de commandement, représentants directs de la population à l’attention de laquelle le projet devrait être réalisé.

Sur ce, Jacques Denis Tsanga serait donc la bonne cible, ou les vraies personnes concernées et à qui la population devrait demander les comptes sont ailleurs et facilement identifiables, mais le peuple affaibli refuserait de voir?

De toutes les façons, à ce stade, plus aucun bâtiment de cet ex centre médical de Leconi ne pourrait encore être remis debout, pour servir à l’usage souhaité. Le vin étant tiré, il faudrait le boire. Le Centre Médical de Leconi ne sera dorénavant qu’un lointain souvenir.

OUN


LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !
Éthique Média Gabon

Éthique Média Gabon

Ethiquemediagabon.com est un site généraliste d'actualités; un espace publicitaire, d'annonces et de partage des vues sur la société. L'action sociale est notre leitmotiv.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.