[Société] affaire placements sexeuls: il livre à son client une mineure de 16 ans et ne lui reverse que 600f pour le taxi

LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !

Au Gabon, précisément à Libreville, l’affaire des placements des filles pour une partie de plaisir sexuel en échange de l’argent, on en a pas fini. Après la récente prise, d’un proxénète et d’un groupe de filles, faite par les éléments de la Direction Générale de Recherche (DGR), Joslain Nguema Mefane a été, lui aussi, appréhendé ce vendredi 13 mai 2022. Il a placé une mineure de 16 ans à un de ses clients pour une facture de 45.000 FCFA et, reversé à cette dernière 600 FCFA seulement pour son taxi, avant de lui ravir son téléphone portable.

L’affaire a eu lieu hier vendredi 13 mai 2022 à Libreville.

M. Joslain Nguema Mefane, un jeune gabonais la trentaine révolue, a été arrêté par les éléments de la DGR suite à une plainte déposée contre lui.

Il lui est reproché le fait d’avoir placé une mineure de 16 ans, dans une affaire de sexe monnayé, à un de ses clients, qui devrait payer 45.000 FCFA à la jeune fille après être passé à l’acte.

LES FAITS:

Une fois de plus, tout est parti d’un groupe WhatsApp dans lequel le présumé proxénète opererait.

De ce groupe, Il aurait entamé des négociations avec une petite fille, membre dudit groupe, pourqu’elle lui accorde une partie de sexe en contrepartie d’une somme d’argent. 45.000 FCFA précisément.

Ayant donc réussi à persuader la jeune fille, il lui donnera rendez-vous à un endroit prévu pour l’échange des  »biens » (sexe contre de l’argent).

Une fois sur les lieux, la fillette de 16 ans va finalement découvrir que l’homme avec lequel devrait-elle passer au lit n’est pas celui avec qui elle avait ficelé le deal.

Delà, elle va se rétracter, mais pas pour très longtemps. car, son  »démarcheur », donc le présumé proxénète, Joslain Nguema Mefane, va tout faire pour la convaincre d’accepter le deal et de se livrer à son client, pour à la fin empocher les 45000 FCFA comme promis. Chose qu’elle va au finish accepter.

Ainsi, après avoir accompli sa mission, au moment de toucher son dû, sieur Joslain Nguema Mefane ne va lui donner qu’un symbolique franc. Notamment 600FCFA pour qu’elle prenne le taxi et rentre chez elle. Mais en même temps, il s’arrogera le droit de lui confisquer son téléphone et de la menacer de publier des photos d’elle nue.

Exaspérée par le chantage, la mineure de 16 ans va donc décider d’en parler aux siens, pour finalement déposer une plainte contre son « placeur », qui ne réussira pas à passer les mailles du filet de la Direction Générale de Recherche.

Arrêté et interrogé par le Duo Enrique Bokoko et Victor Moundounga, face aux caméras de la première chaîne d’informations nationale, sieur Joslain Nguema Mefane n’a pas daigné dire un seul mot pour infirmer ou confirmer ce pourquoi a-t-il été interpellé.

Par conséquent, il a été présenté au procureur pour être entendu et connaitre le sort que lui vaudrait son acte.

Cependant, l’incompréhensible dans toutes ces affaires de commercialisation du plaisir sexuel est que  »le placeur » (proxénète), le/a prostitué(e) sont pénalement condamnables, alors que celui qui crée la demande, donc le client, semble toujours jamais inquiété.

Face à de telles situations, il est claire qu’espérer mettre fin à un phénomène, un trafic, sans inquiéter toute la chaîne, qui s’étant jusqu’aux consommateurs (clients) serait utopique. Ce serait comme couper la tête d’une mauvaise herbe, qui détruit son jardin, sans la couper à la racine et espérer qu’elle disparaisse pour toujours.

 

UNO


LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !
Éthique Média Gabon

Éthique Média Gabon

Ethiquemediagabon.com est un site généraliste d'actualités; un espace publicitaire, d'annonces et de partage des vues sur la société. L'action sociale est notre leitmotiv.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.