[Santé] Vaccination Covid-19: le gouvernement gabonais envisage de lancer la 3ème dose

[Santé] Vaccination Covid-19: le gouvernement gabonais envisage de lancer la 3ème dose
LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !

La troisième dose du vaccin contre la COVID-19 pourrait être administrée aux gabonais sous peu. Lors de sa première réunion pour le compte de cette nouvelle année, le comité de pilotage et de riposte contre la covid-19 (Copil), par la voix du Ministre de la Santé, Guy Patrick Obiang Ndong, a extériorisé la volonté du gouvernement gabonais à lancer la 3ème dose du vaccin contre la covid-19. C’est une annonce qui, selon le patron du secteur Santé au Gabon, est motivée par la présence du variant Omicron déjà signalée au Gabon.

L’année 2022 démarre fortement du côté du Copil, avec des décisions qui risqueraient de favoriser des contestations de la part des populations, inquiètent sur plusieurs aspects de la lutte cette pandémie mondiale.

En effet, courant la première retrouvaille du Copil pour cette année 2022, le Ministre de la Santé, le Dr. Guy Patrick Obiang Ndong, a annoncé le lancement d’une 3ème dose de vaccination contre la covid-19 au Gabon.

L’une des principales raisons favorisants cette décision est, aux dires du Ministre, la présence sur le territoire gabonais du variant Omicron. Nouveau variant déjà détecté et révélé dans les résultats des tests qui sont régulièrement réalisés dans des laboratoires dédiés à cet effet.

<<Il était question de faire au premier ministre, un point sur l’évolution de la 4ème vague. Cette vague qui est aujourd’hui caractérisée par la présence du variant Omicron dans les tests qui sont réalisés au niveau du laboratoire.>>, a indiqué Guy Patrick Obiang Ndong, avant d’évoquer l’aspect renvoyant au lancement de la 3ème dose, annoncé en ces termes :

<<Il s’agit du démarrage de la 3ème dose de vaccination contre la covid-19, qui sera une dose de rappel. Vous savez que jusque là, nous étions un schéma vaccinal avec deux doses. Et sur les très hautes instructions du Président de la République, madame le premier Ministre nous a informé qu’il fallait rapidement que nous puissions envisager le démarrage de cette 3ème dose.>>.

Toutefois, au regard des contestations déjà visibles via des voix qui s’élèvent ici et là, suite aux mesures restrictives que tente de faire actuellement passer le gouvernement, le lancement de la 3ème dose pourrait ne pas rencontrer l’assentiment de la société civile qui, depuis un moment déjà, tente d’attirer l’attention des autorités gabonaises sur l’ensemble des mesures prises et sur la nécessité de se conformer et conformer la lutte contre la COVID-19 aux dispositions légales en République gabonaise.

CWO.


LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !
Journaliste

Journaliste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.