[Leconi] Santé-Pass 2: démoli en novembre 2021, la reconstruction du Centre de Santé départemental des plateaux a débuté et se poursuit à petit trots

[Leconi] Santé-Pass 2: démoli en novembre 2021, la reconstruction du Centre de Santé départemental des plateaux a débuté et se poursuit à petit trots
LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !

À Leconi, dans le département des plateaux, province du Haut-Ogooué, l’unique centre de santé qui était, plus ou moins, fonctionnel avait été démoli, l’espace apprêté pour recevoir une toute autre structure modernisée, avec extension. C’était en novembre 2021, que tous les mûrs de l’ancien Centre Médical de Leconi (CML) avaient été rasés, bien que contre la volonté populaire, qui voyait en ces bâtiments, un espace viable qui aurait pu être affecté à un autre usage.

Une vue du chantier de reconstruction et extension du centre de santé des plateaux. © RD. EMG

Intégrant le Plan d’Accélération de la Transformation (PAT) initié par le gouvernement gabonais, sous la présidence du Président Ali Bongo Ondimba, la démolition de l’ancien centre médical de Leconi, pour en construire le futur centre de santé départemental des plateaux, est un projet financé par l’Agence Française de Développement (AFD), dans le cadre du projet PASS 2, au même titre que beaucoup d’autres centres de santé, en réfection pour les uns, et en construction pour les autres, à travers le pays, à l’instar de celui d’OVAN dans le département de la NVOUG, province de l’Ogooué ivindo.

Pour mener à bien la construction, normée, du futur établissement sanitaire moderne des plateaux, les espoirs des populations plateauniennes devront se fonder sur l’expertise, le professionnalisme et le savoir faire de l’entreprise adjudicateur, qui n’est autre que DAMS BTP.

C’est donc un chantier dont le maître d’ouvrage est le Ministère de la santé, qui bénéficie d’un financement 100% AFD.

Lancés il y a, à peu près, 3 mois, les travaux du nouvel hôpital, qui se construit en terre téké, semblent aller bon train, bien qu’à petits trots.

Cependant, les dates d’exécution des travaux n’étant pas bien et clairement définies, les populations des plateaux, qui pour se soigner aujourd’hui, sont dans l’obligation de parcours des kilomètres pour rallier Bongoville ou Franceville, disent (si on s’en tient aux informations que nous avons pu recueillir de nos sources sur place à LECONI) garder espoir et, espèrent vivement que leur hôpital leur soit livré à temps, et avant 2023, car des éléphants blancs et des constructions préélectorales, savent-elles comment cela se termine souvent à Leconi.  » Si rien de concret n’est fait avant les élections, plus rien de bon ne sera fait et livré après 2023. L’Ecole des Douanes, l’Aérodrome, ANK etc., sont quelques exemples qui nous ont laissé un mauvais goût des projets étatiques, destinés à notre localité. Celà nous a déjà donc mis la puce à l’oreille et nous en sommes avertis. », nous a confié sieur A. B., une de nos sources sur place à LECONI.

Un des bâtiments en plein montage. ©RD. EMG

De ce fait, espèrent elles( les populations de LECONI) se faire soigner chez eux, sous peu et dans des conditions adaptées au 21e siècle, sans avoir besoin de toujours aller chez le voisin, Bongoville, ou rallier Franceville.

Ainsi donc, à quelques mois seulement de la future joute électorale, très capitale pour la nation gabonaise, une période très sensible où tout ce qui est fait s’apparente à  » courtiser une femme« , donc comme un acte de précampagne, les regards des plateauniens sont désormais fixés vers tous les acteurs intervenants dans la conduite à terme de ce projet intégrant le pass 2 du ministère de la santé. Parmi ces intervenants, on compte le Bureau de contrôle COTEXA dont le rôle est très capitale pour la qualité des édifices à sortir de terre et le respect du temps imparti.

Panneau implanté à l’entrée du chantier, référençant l’essentiel des informations sur le projet en cours. © RD. EMG

Rédaction ethiquemediagabon.com

E-mail : ethiquemediagabon@gmail.com


LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !
Journaliste

Journaliste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.