[Santé] Gabon-Libres propos : Geoffroy FOUMBOULA LIBEKA dit non à la Vaccination-covid-19 obligatoire_communication 2_

LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !

Le vaccin est volontaire et non obligatoire.

La COVID-19 du Gabon est-elle différente de celle du Cameroun, Côté d’Ivoire, Sénégal, Mali, Guinée,etc… pays au sein desquels les artistes gabonais quittent le Gabon pour y aller faire spectacle et concert,avant de revenir au pays les poches pleines?

Geoffroy FOUMBOULA LIBEKA, capture EMG

Les leaders d’opinion invitant les gabonais à se faire vacciner pour retrouver la liberté, le vaccin permettra t-il:

1/ annuler les modifications de la constitution qui privent les gabonais de leur liberté bien avant la COVID-19 ?

2/ De libérer les leaders d’opinion arbitrairement privés de leurs libertés avant la COVID-19 ?

3/ De lever les interdictions de grèves, de rendre les hôpitaux aux normes,etc…pour permettre aux gabonais de jouir de leur libertés de bien se soigner?

4/ De rendre la vérité des urnes matérialisant ma liberté des gabonais à s’exprimer démocratiquement ?

Une fois encore,je dis NON AU VACCIN OBLIGATOIRE SUR NOS FORCES DE SÉCURITÉ ET DE DÉFENSES, PERSONNELS ADMINISTRATIFS,etc…

OUI AU VACCIN,NON À SON CARACTÈRE OBLIGATOIRE.

Geoffroy FOUMBOULA LIBEKA, capture EMG

FIN DE LA COMMUNICATION ET REGARD DE LA RÉDACTION D’ÉTHIQUE MÉDIA GABON

Cependant, il est a signaler que, à la lecture avertie de cette communication de Geoffroy FOUMBOULA LIBEKA, la deuxième du genre au sujet de l’obligation vaccinale, l’on ne saurait le taxer d’anti vaccin, de citoyen communiquant pour faire obstruction au vaccin. Bien au contraire, cette deuxième intervention, comme la plupart d’ailleurs lors qu’il s’agit de défendre ce qui est juste et noble, est très claire, elle semble laisser transparaître le penchant qu’exprime l’auteur pour la vaccination, mais avec un consentement éclairé et non par obligation.

<OUI AU VACCIN, NON À SON CARACTÈRE OBLIGATOIRE.>>.Telle est la conclusion de Geoffroy FOUMBOULA LIBEKA à propos du vaccin.

À l’entendre, il serait donc bien, pour le gouvernement, de comprendre la nécessité de respecter les principes de libertés individuelles et de continuer dans la perspective de la libéralité du vaccin, comme l’avaient ils annoncé au tout début.(le président de la République ; le ministre de la santé).

TOUT CITOYEN DEVRAIT SE FAIRE VACCINER. CEPENDANT, CELA DEVRAIT SE FAIRE PAR PRISE DE DÉCISION PERSONNELLE ET NON INCITÉE OU MOTIVÉE PAR UNE QUELCONQUE OBLIGATION SUBTILEMENT FAITE.

Le président de la République, Ali Bongo Ondimba, avait lui-même déclaré devant le monde que le vaccin ne sera nullement obligatoire, avant de se faire épauler dans son élan par Guy Patrick OBIANG NDONG, ministre de la santé. Entre temps, qu’est-ce qui se serait-il passé pour que nous partions de la vaccination volontaire à la vaccination obligatoire ?

© Rédaction Éthique Média Gabon


LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !
Journaliste

Journaliste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.