Politique

[Congo Brazzaville] Remaniement ministériel: le ministre des finances limogé.

[Congo Brazzaville] Remaniement ministériel: le ministre des finances limogé.

Alors que la société civile congolaise exigeait déjà un éclaircissement sur l’affaire du milliard de Guy Nzouba-Ndama, arrêté à la frontière Kabala en provenance du Congo, le ministre des finances congolais s’est finalement fait limogé lors du dernier remaniement ministériel.

Denis Sassou Ngueso, le président congolais

C’est le samedi 24 deptembre dernier que tout s’est joué. La Présidence de la République congolaise a annoncé un léger réaménagement de son équipe gouvernementale. Une retouche qui a conduit au limogeage du ministre des Finances.

Cependant, si le fait de remplacer un ministre est un non événement et n’aurait rien d’exceptionnel, le timing quant-à lui semble soulever des questionnements au bord du fleuve Congo.

En effet, il est à noter que ce remaniement ministériel, qui a abouti au limogeage du ministre des finances du côté de Brazzaville, arrive quelque jour seulement après que la société civile congolaise ait exigé une enquête sur l’affaire dite Guy Nzouba-Ndama. Serait-ce un fait anodin?

 Si pour des sources pro-gouvernementales le limogeage du ministre des Finances, du Budget et du Portefeuille public, Rigobert Roger Andely, s’expliquerait par une “mégestion”, celles proches de la société civile estiment qu’il aurait un lien avec l’affaire Guy Nzouba-Ndama. 

 Mais pour l’heure, on retiendra que l’ancien ministre des Finances, du Budget et du Portefeuille public, Rigobert Roger Andely a été  remplacé par Jean-Baptiste Ondaye qui était jusque-là secrétaire général de la Présidence congolaise.

LNNA

[Justice] Gabon: Guy Nzouba Ndama relaxé avec assignation en résidence

[Justice] Gabon: Guy Nzouba Ndama relaxé avec assignation en résidence

L’opposant et ancien président de l’Assemblée nationale du Gabon, Guy Nzouba Ndama, a été remis en Liberté hier mardi 20 septembre 2022 par le parquet de Libreville. À ce qui semble, le président du parti politique de l’opposition, Les Démocrates, n’aurait pas de raisons de rester longtemps privé de liberté, au regard des preuves qu’ils auraient présentées et de la procédure bafouée d’entrée de jeu. Il lui aurait été cependant fait une assignation en résidence surveillée.

Au terme de près de 4 jours de procédure par les autorités judiciaires de Franceville, la capitale provinciale du Haut Ogooué, Guy Nzouba Ndama, l’un des principaux opposants actuels du régime de Libreville, a obtenu sa mise en liberté provisoire après instruction au parquet de Franceville.

Sa rétention à Franceville faisait suite à l’interpellation, dont-il à fait l’objet, par la gendarmerie nationale à la frontière Gabon-Congo, à Kabala dans les plateaux bateké, alors qu’il rentrait du Congo Brazzaville avec, à bord de son véhicule, trois valises d’argent d’une valeur d’un milliard neuf cents millions (1 milliard 900 millions) de francs CFA.

Cependant, malgré l’ordre de mise en liberté provisoire donné par le Tribunal de première instance de Franceville, a-t-il été conduit, hier mardi 20 septembre 2022 sur Libreville, manu militari, par les éléments de la Direction Générale des Recherches (DGR) pour, une fois de plus,  être entendu par des juges de la cour spéciale quant-à la provenance de ses fonds et à quel usage étaient-ils destinés.

Son dossier d’instruction étant déclaré vide, selon l’information obtenue des sources proches du dossier’ et la constatation du non-respect de la procédure d’entrée étant observée,  le parquet de Libreville a donc vite fait de confirmer la décision de relaxer monsieur Guy Nzouba Ndama, mais avec assignation en résidence.

Toutefois, il faut signaler que pour y parvenir, l’ancien président de l’Assemblée nationale du Gabon, Guy Nzouba Ndama, n’a pas manqué de bénéficier du soutien de ses familles : biologique, et polique; ses amis, ses compagnons de l’opposition, ses avocats et de plusieurs de ses compatriotes, qui n’ont pas manqué de pointer du doigt un hypothétique plan, qui serait mis en place par le régime de Libreville pour humilier et porter atteinte à son image.

UNO

[Gabon] Affaire Guy Nzouba Ndama : son parti politique, Les Démocrates, dénonce l’humiliation faite à son président

[Gabon] Affaire Guy Nzouba Ndama : son parti politique, Les Démocrates, dénonce l’humiliation faite à son président

Alors qu’il rentrait du Congo voisin, à bord de son véhicule, l’opposant gabonais Guy Nzouba Ndama a été interpellé par les agents de la Gendarmerie nationale en post à la frontière Kabala(Leconi) dans le département des plateaux Batéké. Une interpellation qui a conduit, le samedi 17 septembre dernier, à la découverte des valises d’argent d’un montant estimé à plus d’un milliard de nos francs. Filmé et mis sur la toile, son parti politique “Les démocrates” est monté au créneau pour fustiger ce geste qu’il qualifie d’humiliant.

Guy Nzouba Ndama le président du parti politique Les Démocrates et ancien président de l’Assemblée nationale du Gabon

Si la vidéo montrant Guy Nzouba Ndama, avec des valises d’argent d’un montant de plus d’un milliard de francs CFA, après avoir parcourue la toile, est devenu sujet de moquerie et de dérision chez les uns, le sentiment est tout à fait différent au sein du parti politique  »Les démocrates » dont il est le Président.

En effet, hier dimanche 18 septembre 2022, les démocrates de Guy Nzouba Ndama ont organisé, à Libreville, une conférence de presse au sujet de l’interpelation de leur président et de la supposée “humiliation” dont il aurait fait l’objet. Ce, pour tenter de rassurer l’opinion publique, mais aussi, pour fustiger la scène montrer aux yeux du monde entier, quant-au traitement accordé à certains dignitaires de la République dans pareilles circonstances. Ce, malgré les droits que leur confère la constitution.

Pour les membres de cette formation politique, cette histoire serait donc une mise en scène humiliante visant à porter atteinte à l’image de leur leader politique.

“... le parti qui suit attentivement l’évolution de la situation entend au préalable s’entourer de toutes les informations nécessaires, avant d’organiser prochainement un point de presse au cours duquel il s’attachera d’édifier l’opinion nationale et internationale sur le fond de cette mise en scène humiliante”, a indiqué le communiqué.

Aussi, faut-il souligner qu’ après l’interpelation de l’ancien Président de l’Assemblée nationale du Gabon, Guy Nzouba Ndama, le samedi dernier, le parquet de Franceville s’est finalement saisi de l’affaire.

C’est donc après un interrogatoire du mis en cause sur l’origine de cet argent, que le parquet a fait une déclaration, hier dimanche 17 septembre 2022, pour annoncer la confiscation dudit argent et son versement au trésor public.

Cependant, pour la suite de l’affaire, une enquête serait ouverte dans l’optique d’identifier l’origine de ces fonds et d’en déterminer à quel usage étaient-ils destiné.

CWO

[Politique] Gabon: Ali Bongo dissout le ministère des travaux publics et vire Armel Bounda Balonzi

[Politique] Gabon: Ali Bongo dissout le ministère des travaux publics et vire Armel Bounda Balonzi

Ali Bongo Ondimba, le président de la République gabonaise, vient de dissoudre le Ministère inistère des travaux publics, de l’équipement et des infrastructures, en mettant le personnel de celui-ci à la disposition de la primature. Le ministre Armel Bounda Balonzi est par conséquent écarté du gouvernement.

C’est ce soir que le Premier ministre chef du gouvernement, Rose Christiane Ossouka Raponda, a annoncé la dissolution, par décret présidentiel, du Ministère des Travaux publics, de l’Equipement et des infrastructures.

La raison évoquée serait la colère d’Ali Bongo Ondimba dûe aux nombreuses plaintes des populations, quant-à l’insalubrité et la lenteur observée dans l’assainissement des grandes villes gabonaises.

<< Compte tenu des très nombreuses récriminations des populations concernant la forte dégradation des voiries urbaines de notre pays, le président de la République, chef de l’Etat son excellence Ali Bongo Ondimba exprime sa colère par rapport aux lenteurs constamment observées et dénoncées par lui dans la réhabilitation du réseau routier national. Aussi, par décret du président de la République, chef de l’Etat, en date de ce jour, le ministère des Travaux Publics, de l’Equipement et des infrastructures est-il dissout.

Par conséquent, il est créé au sein de la primature, un département en charge des travaux publics, de l’Equipement et des Infrastructures. Le personnel du ministère dissout est mis à la disposition de la primature», a déclaré le Premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda.

Cependant, selon des sources proches du ministère dissout, ce décret, qui met d’emblé Armel Bounda Balonzi hors du gouvernement, serait en réalité motivé par une gronde des agents de son ministère qui, depuis un moment, sont vent debout pour réclamer le paiement de leurs primes, entre autres.

UNO

[Gabon] communiqué final du conseil des ministres du 1er septembre 2022

[Gabon] communiqué final du conseil des ministres du 1er septembre 2022

Le 1er septembre 2022, sous la Très Haute Présidence de Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA, Président de la République, Chef de l’Etat, le Conseil des Ministres s’est réuni dès 10h00 dans la salle habituelle au Palais de la Présidence de la République. 

L’ouverture de la séance a été marquée par les vives félicitations adressées au Président de la République, Chef de l’Etat, pour le rayonnement de la diplomatie gabonaise tant sur le plan bilatéral que multilatéral. 

En effet, à l’occasion des festivités du 17 août 2022 marquant l’accession du Gabon à la souveraineté internationale, le Chef de l’Etat a reçu de nombreuses personnalités en tête desquelles, Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République du Sénégal qui a séjourné à Libreville en qualité d’invité d’honneur.

D’autres personnalités conviées par le Président de la République étaient également présentent notamment le Président de la 76ème Assemblée Générale de Nations Unies Monsieur Abdulla Shahid, et le Secrétaire Général du Commonwealth, Madame Patricia Scotland. 

Par ailleurs, du 10 au 19 août 2022, le Chef de l’Etat, Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA a reçu successivement, en visite de Travail et d’Amitié, Son Excellence Monsieur Faustin Archange TOUADERA, Président de la République Centrafricaine; Son Excellence Monsieur Mahamat Idriss DEBY ITNO, Président du Conseil Militaire de Transition, Président de la République du Tchad ; et Son Excellence, Monsieur Faure ESSOZIMNA GNASSINGBE, Président de la République Togolaise. 

Les questions relatives au développement, à la paix et à la sécurité sur le continent ainsi que les sujets d’intérêts communs ont constitué la trame des échanges.

Sur un tout autre plan, le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA a procédé, le 29 août, à l’ouverture des Assises de la Semaine Africaine du Climat qui se tient à Libreville jusqu’au 02 septembre 2022 avec pour objectif affiché de renforcer les actions climatiques et faire avancer l’application des recommandations du Pacte de Glasgow pour le Climat convenues lors de la COP26. 

AU TITRE DES PROJETS DE TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES 

Le Conseil des Ministres a délibéré sur les Affaires suivantes : 

MINISTERE DE L’INTERIEUR 

Le projet de décret fixant les attributions, pouvoirs et avantages des personnels et auxiliaires de commandement.

Ce projet de décret, pris en application des dispositions légales et règlementaires en la matière, répond à une triple exigence notamment : 

– encadrer les interpellations et détentions dont peuvent faire l’objet les personnels de commandement en exercice, afin d’éviter et prévenir toute inobservation de la loi ; 

– encadrer les rapports du personnel de commandement avec les cadres politiques locaux, les élus nationaux et les membres du Gouvernement ; 

– procéder à un arrimage normatif, en ce qui concerne l’exercice de la tutelle administrative des collectivités locales par le personnel de commandement, au regard de la nouvelle loi sur la décentralisation. 

Aussi, le texte circonscrit-il les prérogatives propres à tous les dépositaires de l’Autorité de l’Etat que sont les Gouverneurs, Préfets et Sous-préfets, Chefs de Canton, Chefs de regroupement de villages et Chefs de village. 

MINISTERE DE L’ENERGIE ET DES RESSOURCES HYDRAULIQUES 

– Le projet de Loi portant Règlementation du secteur Eau ; 

– Le projet de Loi portant Règlementation du secteur Electricité. 

Pris en application des dispositions de l’article 47 de la Constitution, les projets de loi précités ont pour objet respectif d’organiser le secteur de l’Eau et de l’Electricité en République Gabonaise. 

En ce qui concerne le premier projet de loi, il tient compte des différents aspects socio-économiques et sanitaires de l’Eau à travers un ensemble de dispositions qui ont été érigées en principes fondamentaux pour une bonne gestion des eaux, notamment dans le domaine de l’eau potable et de la lutte contre la pollution. 

Aussi, le texte définit-il, entre autres les principes suivants : 

– le cadre institutionnel, les autres acteurs et la gouvernance ; 

– la domanialité publique de l’eau ; 

– la gestion des ressources en eau ; 

– le service public de l’eau ; 

– les eaux conditionnées et les autres utilisations ; – la qualité de l’hygiène, de la santé, de la sécurité, de la protection de l’environnement, de la responsabilité civile industrielle et de la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) ; – la formation, l’emploi des nationaux et les programmes d’expertise technique ; 

– la protection des consommateurs ; 

– le régime fiscal, douanier et les autres dispositions financières ; 

– le contrôle, les manquements, les sanctions et le règlement des différends ; 

– les dispositions transitoires, diverses et finales. Le second projet de loi consacre la séparation des activités du service public de l’eau potable de celle de l’électricité afin d’assurer un meilleur équilibre économique et financier dudit secteur. De plus, il garantit, entre autres, le droit d’accès à l’énergie électrique, la bonne gouvernance dans la gestion des activités du secteur de l’électricité et la prise en compte des bonnes pratiques internationales reconnues dans le secteur de l’électricité. 

Aussi, le texte définit-il, entre autres, les principes suivants : 

– le cadre institutionnel, la gouvernance et le règlement des services ; 

– le service public de l’électricité ; 

– les activités liées au secteur de l’électricité ; – les conditions d’exercice des activités du secteur de l’électricité ; 

– l’électricité rurale, périurbaine et les énergies renouvelables ; 

– la maîtrise de l’énergie électrique et les installations électriques intérieures ; 

– la régulation des tarifs et le financement du secteur ; 

– la fiscalité ;

– le contrôle, les sanctions et le règlement des différends ; 

– les dispositions diverses et finales. 

MINISTERE DE LA JUSTICE, GARDE DES SCEAUX, CHARGE DES DROITS DE L’HOMME ET DE L’EGALITE DES GENRES 

– Projet de décret portant création du Centre de Protection et de Promotion Sociale pour la prise en charge des Femmes Victimes de Violence de Nzeng-Ayong. 

Le présent projet de décret, pris en application des dispositions du décret n° 0212/PR/MJGSDHEG du 08 août 2022 relatif aux Centres de protection et de promotion sociale pour la prise en charge des femmes victimes de violences, porte organisation et attributions du Centre d’accueil de Nzeng-Ayong. 

En effet, ce projet de décret permettra de consacrer l’existence juridique de la toute première structure opérationnelle d’accompagnement et de soutien aux femmes dans le cadre du programme gouvernemental de lutte contre les violences en tous genres dont elles sont victimes.  

Ce texte permettra également le démarrage effectif des activités de cet établissement de référence qui servira de modèle pour la création d’autres centres sur l’ensemble du territoire national. 

MINISTERE DE L’ECONOMIE ET DE LA RELANCE 

– Projet de décret portant création, attributions et organisation de la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes. 

Ledit projet de décret consacre la création de la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes.

La Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes,en abrégé « DGCCRF » a pour mission la mise en œuvre de la politique du Gouvernement en matière de Concurrence, de Consommation et de Répression des Fraudes à l’échelle du territoire national. 

Ainsi, les articulations de la DGCCRF portent, entre autres, sur la création de nouveaux services en rapport avec l’extension des missions et la nécessité d’une meilleure organisation, notamment dans les domaines de l’information, de la sensibilisation et de la protection du consommateur, des études et de la recherche scientifique. 

Aussi, pour son fonctionnement, la DGCCRF comprend-t-elle : 

– la Direction Générale ; 

– les Services d’appui ; 

– les Services centraux ; 

– les Directions provinciales.

MINISTERE DE L’ECONOMIE NUMERIQUE 

– Projet de décret portant attributions et organisation du Ministère de l’Economie Numérique. 

Le projet de décret indiqué vise à donner une existence juridique au Ministère de l’Economie Numérique.  

Au titre du présent projet de texte, le Ministère de l’Economie Numérique a pour missions, en concertation avec les autres administrations compétentes, d’élaborer et de veiller à l’exécution de la politique du Gouvernement en matière d’Economie Numérique, de Télécommunication et de Technologie de l’Information et de la Communication. 

Pour son fonctionnement, le Ministère de l’Economie Numérique comprend :  

– le Cabinet du Ministre et les services rattachés ;

– l’Inspection Générale des Services ;  

– le Secrétariat Général ;  

– les Directions Générales ;  

– les Etablissements et organismes sous tutelle. EN MATIERE DE POLITIQUE GENERALE 

MINISTERE DE L’INTERIEUR 

Le Conseil des Ministres a pris acte des communications ci-après : 

– La communication relative au chronogramme de l’élection partielle des Députés à l’Assemblée Nationale, pour le 1er siège du département de l’Ogoulou, Province de la Ngounié, le 1er arrondissement de la commune de Tchibanga, Province de la Nyanga et le 2ème siège de la Zadié, Province de l’Ogooué-Ivindo.

Ainsi, pour cette élection, le chronogramme arrêté est le suivant : 

• Samedi 10 septembre 2022 à 18 heures, date limite de dépôt de candidatures ; 

• Mercredi 5 octobre 2022 à 00 heure, ouverture de la campagne électorale pour le premier tour ; 

• Vendredi 14 octobre 2022 à 14 heures, clôture de la campagne électorale pour le premier tour ; 

• Samedi 15 octobre 2022 convocation du collège électoral pour le premier tour ; • Le scrutin sera ouvert à 7 heures et clos à 18 heures. 

• Mercredi 19 octobre 2022 à 00 heure, ouverture de la campagne électorale pour le second tour ; 

• Vendredi 28 octobre 2022 à 24 heures, clôture de la campagne électorale pour le second tour ; 

• Samedi 29 octobre 2022, convocation du collège électoral pour le second tour ;

Présidence de la République Communiqué final SCM Page 13 sur 70 

• Le scrutin sera ouvert à 7 heures et clos à 18 heures. 

– La communication relative à la 2èmeSession sécuritaire du Conseil du Comité des Chefs de Police de l’Afrique Centrale et 22ème Forum des Ministres chargés de la Sécurité de l’Afrique Centrale. 

Prévue du 6 au 8 septembre 2022 par visioconférence, la 2ème Session sécuritaire du Comité des Chefs de Police de l’Afrique Centrale suivie de la réunion des Ministres en charge de la Sécurité le 9 septembre 2022, sera l’occasion pour le Gabon, qui avait été porté à la Présidence de ce Comité pour une durée d’un an, conformément aux textes qui régissent cette institution, de passer le flambeau à la République du Cameroun.  

La présente session permettra aux Ministres en charge de la sécurité et aux Chefs de Police de passer en revue les principaux défis sécuritaires de la région et d’arrêter les meilleures stratégies communes pour y faire face.

MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE, DU TRANSFERT DES TECHNOLOGIES, DE LA CULTURE ET DES ARTS 

Le Conseil des Ministres a pris acte de la communication relative à la situation des établissements d’Enseignement Supérieur à l’orée de la rentrée universitaire 2022-2023. 

MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE, CHARGE DE L’INSTRUCTION CIVIQUE 

Le Conseil des Ministres a pris acte des actions conjointes menées avec les fédérations des syndicats, le corps enseignant et les associations des parents d’élèves ainsi qu’avec les Ministères en charge des Transports et du Budget, en vue de garantir, d’une part, une rentrée scolaire apaisée et de déterminer, d’autre part, une stratégie commune efficace de mise en œuvre des mesures annoncées par le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA, lors de son allocution du 15 août 2022, relatives à la gratuité du transport scolaire et au paiement effectif des allocations de rentrée scolaire.  

Enfin, le Conseil des Ministres a entériné les mesures individuelles suivantes :  

PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE 

CABINET DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE 

– Conseiller du Président de la République : Commandant Jean Jérôme NZE BEKALE, en remplacement du Commandant Privat Thibault LEPEBY LEPEBY remis à la disposition de la Direction Générale de la Documentation et l’Immigration.

– Attachés de Cabinet à la Présidence de la République : 

• Lieutenant Clotilde MOUELE ; 

• Lieutenant Jules MOUAMBI. 

ETAT-MAJOR PARTICULIER DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE 

– Attachée de Cabinet à la Présidence de la République : Mme Jenny Rosemonde Grace TCHOUA 

SECRETARIAT GENERAL  

DEPARTEMENT PROTOCOLE D’ETAT 

– Attachées de Cabinet à la Présidence de la République : 

Mmes : 

• Naïké Gersende Julia MBA NDONG NDALAGUI; 

• Idlège Anouchka MVOU LOUBA.

Présidence de la République Communiqué final SCM Page 17 sur 70 

CONSEIL NATIONAL DE SECURITE 

– Chargé de Missions du Président de la République : M. Guy Flore EMANE 

PRIMATURE 

CABINET CIVIL DU PREMIER MINISTRE, CHEF DU GOUVERNEMENT  

– Attaché de Cabinet du Premier Ministre : M. Brice Landry OWONDO, en remplacement de Madame Sabrina MASSALA, mutée. 

DEPARTEMENTS TECNHIQUES A LA PRIMATURE 

DEPARTEMENT POLITIQUE 

– Secrétaire Technique: Mme Virginie MASSINGO GUEGOMA, en remplacement de Madame Thérèse Laure AVOME NDONG,

DEPARTEMENT ECONOMIE, FINANCES ET BUDGET 

– Attachée de Cabinet : Mme. Sabrina MASSALA, en remplacement de Monsieur Médard MOUNGUENGUI, 

DEPARTEMENT PRESSE ET COMMUNICATION  

– Attachée de Cabinet : M. Alain Serge EYENET 

DEPARTEMENT GENRE, CHARGE DE LA FAMILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS 

– Secrétaire Technique : Mme. Sylvie MOUCKOUMBY MAGNAUTH, en remplacement de Madame Walice Daria MASSOUNGA DOUKAGA mutée; 

DEPARTEMENT ECONOMIE FORESTIERE, ENVIRONNEMENT, CHARGE DE 

L’AGRICULTURE, DE L’ELEVAGE ET DES RESSOURCES HALIEUTIQUES 

– Attaché de Cabinet : M. Innocent IKOUBOU, en remplacement de Monsieur Jean Gabriel ANGUILE AMARA ; 

– Secrétaire Technique : Mme Walice Daria MASSOUNGA DOUKAGA, en remplacement de Madame Marie France EYANG ALLOUMBA ; 

DEPARTEMENT FORMATION PROFESSIONNELLE, ENSEIGNEMENT TECHNIQUE, EMPLOI, TRAVAIL, CHARGE DES RELATIONS AVEC LES PARTENAIRES SOCIAUX 

– Secrétaire Technique : Madame Anasthasie MEYE BEKALE, en remplacement de Madame Elisabeth MATONGO ; 

Par ailleurs, il est mis fin aux fonctions des personnels suivantes

– Mme Nina Dalyse ANDEME OVONO, précédemment Conseiller du Premier Ministre; 

– M. Alexis OBIANG AKUE, précédemment Conseiller à la Primature. 

MINISTERE DE L’INTERIEUR 

SECRETARIAT GENERAL 

DIRECTION GENERALE DE L’ADMINISTRATION DU TERRITOIRE 

Directeur Général : M. MAVOUNGOU MAVOUNGOU, Administrateur civil ; 

Directeur Général Adjoint : M. Ange Moïse PWATY ATHOUTAN. 

ADMINISTRATION DECONCENTREE

PROVINCE DE L’ESTUAIRE 

GOUVERNORAT 

– Secrétaire Général de Province : Mme Nadège FOUDOU épouse MVOUMA, en remplacement de M. Vincent BITEGHE BI NZE. 

DEPARTEMENT DU KOMO-MONDAH (NTOUM) 

– Préfet : Mme Annie Nicole MEFOUMANE épouse KASSAT, en remplacement de M. Yves YASSIMA. 

– Secrétaire Général de Préfecture : Mme Solange ISSASSAKOU MFOUBOU, confirmée. 

DEPARTEMENT DE LA NOYA (COCOBEACH)

– Préfet : M. Albert MAYOMBO IFOUNGA, confirmé. 

– Secrétaire Général de Préfecture : M. Ghislain NDOMBI GOURMENZE, en remplacement de M. Elie BIGNOUMBA. 

DEPARTEMENT DU KOMO OCEAN (NDZOMOE) 

– Préfet : M. Hubert Diossé ANGOUE NGUEMA, en remplacement de M. Sébastien OBAME OGOULA. 

– Secrétaire Général de Préfecture : M. Patrick Aubert DIPA BOULINGUI, en remplacement de M. Valentin MIHINDOU MBADINGA. 

DEPARTEMENT DU COMO-KANGO

– Préfet : M. Michel MATSAKASSA, confirmé ; 

– Secrétaire Général de Préfecture : M. Tarcisius MEYE ME NDONG, en remplacement de M. Dominique EKOMIE, admis à faire falloir ses droits à la retraire. 

PROVINCE DU HAUT-OGOOUE 

GOUVERNORAT 

– Secrétariat Général de Province : M. Guy Firmin KABARA ALIMBI, en remplacement de Mme Nicole NOUHANDO. 

DEPARTEMET DE LA MPASSA (FRANCEVILLE)

– Préfet : M. Raphaël OBALI, en remplacement de M. Mathurin KABOGUI OLOUNGOU, admis à faire valoir ses droits à la retraire. 

– Secrétaire Général de Préfecture : M. Christian LEYAMA en remplacement de M. Alphonse NGOSSANGA. 

DISTRICT DE LEKABI (ANDJOGO) – Sous-Préfet : M. Léon Pierre N’NANG MBA. 

DEPARTEMENT DE LA SEBE-BRIKOLO (OKONDJA) 

– Préfet : M. Antoine LIEGHE, confirmé. 

– Secrétaire Général de Préfecture : Mme Hermine NTIGA OKOSSA, confirmée. 

DISTRICT DE LEKORI

– Chef de Bureau : M. Victor NTSIKA en remplacement de M. Raphael ESSANGA KOUNDA. 

DEPARTEMENT DE LEKORI-LECONI (AKIENI) 

– Préfet : M. Lazare AKOMA, confirmé. 

DEPARTEMENT DE LEKABI LEWOLO (NGOUONI) 

– Préfet : M. Théodore ISSALANGOYE, confirmé. 

– Secrétaire Général de Préfecture : M. Arnaud Eneck Vemba NGUELE, confirmé. 

DEPARTEMENT DE BAYI-BRIKOLO (ABOUMI) 

– Préfet : M. Eric ANGOUNGA, confirmé.

DEPARTEMENT DE LA LEBOMBI-LEYOU (MOANDA) 

– Préfet : M. François NTOUTOUME ESSONE, confirmé. 

DISTRICT DE MOUNANA 

– Sous-Préfet : M. Léonel ONDY EBOUNOU, confirmé. 

– Chef de Bureau : M. Sidoine KANFOULA, confirmé. 

DEPARTEMENT DE DJOURI-AGNILI (BONGOVILLE) 

– Préfet : M. Jean de Dieu OYESSI WONFOUYA, confirmé. 

– Secrétaire Général de Préfecture : M. Hervé OMANDA NGOULOU, confirmé. 

DEPARTEMENT DE LA DJOUE (ONGA)

– Préfet : M. Strauss MOSHONGA TEMBA, en remplacement de M. Léon ONTSILA, muté. 

– Secrétaire Général de Préfecture : M. Armand NGOYA YENEGUE, en remplacement de M. Serge ANGOMO OBAME. 

DEPARTEMENT DES PLATEAUX (LECONI) – Préfet : M. Denis LOUKALA, confirmé. 

– Secrétaire Général de Préfecture : M. Rody Fred AYATSOU. 

DEPARTEMENT DE L’OGOOUE-LETILI (BOUMANGO) 

– Préfet : M. Léon ONTSILA, en remplacement de M. Strauss MOSHONGA TEMBA, muté. 

PROVINCE DU MOYEN-OGOOUE

GOUVERNORAT 

– Secrétaire Général de Préfecture : Mme Eryll Bertille ROPANAT OTEWA épouse MBINA 

DEPARTEMENT DE L’OGOOUE ET LACS (LAMBARENE) 

– Préfet : M. Yves YASSIMA, en remplacement de M. Elie NZIENGUI. 

– Secrétaire Général de Préfecture : M. Melaine MVE NDONG, confirmé. 

DISTRICT D’ASHOUKA 

– Sous-Préfet : M. Wilfrid Dupond Gildas LETSINA, confirmé. 

DISTRICT DE MAKOUKE 

– Sous-Préfet : M. Elie BIGNOUMBA, en remplacement de M. Claude MOUNDOUNGA, muté.

– Chef de Bureau : M. Augustin NZANIANGA MAMBA, confirmé. 

DEPARTEMENT DE L’ABANGA-BIGNE (NDJOLE) 

– Préfet : Mme Rosine LOUMBI MPIGA, en remplacement de M. David ICKOMBOLO muté. 

– Secrétaire Général de Préfecture : M. Serge Quelqu’un BEKALE ANGO, en remplacement Mme Adelaïde Chantal NGOVET épouse NKOGHE. 

DISTRICT DE BIFOUN-ABANGA 

– Sous-Préfet : M. Claude MOUNDOUNGA, en remplacement de M. Félix RENDJOGO. 

– Chef de Bureau : M. Apolinaire MOUNDJIMBI, confirmé.

PROVINCE DE LA NGOUNIE 

GOUVERNORAT 

– Secrétaire Général de Province : M. Alain Roger MAYEKI, en remplacement de M. Michel Léandre TCHIBINDA. 

DEPARTEMENT DE LA DOUYA-ONOYE (MOUILA) 

– Préfet : M. Alphonse NDEME, en remplacement de M. Vincent de Paul IVALA, admis à faire valoir ses droits à la retraite. 

– Secrétaire Général de Préfecture : M. Amos Roméo NDEMBI, en remplacement de M. Sosthène BAWADI BOUSSOUGOU, remis à la disposition de l’Administration du Territoire.

DEPARTEMENT DE L’OGOULOU (MIMONGO) 

– Préfet : M. Hervé YANGA LEFOUME, confirmé. 

– Secrétaire Général de Préfecture : M. Edmond MOUNANGA, confirmé. 

DISTRICT D’ETEKE 

– Sous-Préfet : M. Valentin MAGNI-MA DIOBA, confirmé. 

– Chef de Bureau : M. Régis NGOMO, confirmé. 

DEPARTEMENT DE LA DOLA (NDENDE) 

– Préfet : M. Léonce Anicet IWANGOU, en remplacement de M. Alphonse NDEME.

– Secrétaire Général de Préfecture : M. KENDO NIATE Romuald, en remplacement de Guy Noël NZAMBA. 

DEPARTEMENT DE NDOLOU (MANDJI) 

– Préfet : M. Aristide KOUMBA, en remplacement de M. Raymond BIMBOUNZA 

– Secrétariat Général de Préfecture : M. Jean Mesmin GUIPANDI MOUCKAGA, en remplacement de M. Pamphile Thiérylo MAKANGA, décédé. 

DEPARTEMENT DE LOUETSI-BIBAKA (MALINGA) 

– Préfet : M. Hanselme Prudence MOUDIANGA MOUDIAGHA, en remplacement de M. Eric André ZUE ; 

– Secrétaire Général de Préfecture : M. Sylestre MOUBAGNA, en remplacement de M. 

Sévérin Sylver YEMBA, remis à la disposition de l’Administration du Territoire. 

DEPARTEMENT DE TSAMBA-MAGOTSI (FOUGAMOU) 

– Préfet : M. Dieudonné NGOYE, confirmé. 

– Secrétaire Général de Préfecture : Mme Gyslaine Esther MANIME en remplacement de M. Nancy BOUNA BOUAMI. 

DISTRICT D’IKOBEY 

– Sous-Préfet : M. Valentin MIHINDOU MBADINGA, en remplacement de M. Jean LEMBOUAMBA, remis à la disposition de la Direction Générale de l’Administration du Territoire. 

– Chef de Bureau : Jean Baptiste MOKAMBI

DEPARTEMENT DE LA MOUGALABA (GUIETSOU) 

– Préfet : M. Boniface KODESSA, en remplacement de M. Maurice OYE ESSONO. 

– Secrétaire Général de Préfecture : M. Léandre ONGOUORI MICKOTO, confirmé. 

DEPARTEMENT DE LA BOUMI-LOUETSI (MBIGOU) 

– Préfet : M. Christian NDJOGO COGNOT, en remplacement de M. Magloire GNIAMBI. 

– Secrétaire Général de Préfecture : M. Emmanuel MAKENGNI, en remplacement de Mme Ghislaine NDOMBI GOURMENZE. 

DISTRICT DE NZENZELE 

– Sous-Préfet : M. Faustin MALOLA, confirmé. – Chef de Bureau : Mme Delphine BANDONO.

DEPARTEMENT DE LA LOUESTI-WANO (LEBAMBA) 

– Préfet : M. Euloge Parfait MOMBO MOUKAGA, confirmé. 

– Secrétaire Général de Préfecture : Achille Landry MISSALA DEMOUSSA, en remplacement de M. Alexandre MOUKAMBI MOUKAMBI. 

PROVINCE DE LA NYANGA 

GOUVERNORAT 

– Secrétaire Général de Province : M. Célestin Hydris NZINZI, confirmé. 

DEPARTEMENT DE MOUGOUTSI (TCHIBANGA)

– Préfet : M. Jean Julien BOULOUPI en remplacement de M. Roger Romuald BHONGO MAVOUNGOU. 

– Secrétaire Général de Préfecture : M. Romuald BAKOUBADI, confirmé. 

DISTRICT DE MOUKALABA 

– Sous-Préfet : M. Gildas Mouloud Wenceslas KIMO, en remplacement de M. Dieudonné MOMBO. 

– Chef de Bureau : M. Paul TCHIBINDA, confirmé. 

DEPARTEMENT DE LA DOUIGNY (MOABI) 

– Préfet : M. Guy Aimé MFOUMBI, en remplacement de M. Jérôme MIKOLO.

– Secrétaire Général de Préfecture : M. Yves Christian MOUSSIROU MOUSSIROU, confirmé. 

DISTRICT DE MOURINDI 

– Sous-Préfet : M. Dieudonné MOMBO, en remplacement de M. Christian MOUSSAVOU MOSSOT. 

– Chef de Bureau : M. Guy Roger IBOUANGA MOUKAGNI. 

DEPARTEMENT DE LA BASSE-BANIO (MAYUMBA) 

– Préfet : M. Eric André ZUE, en remplacement de M. Victor NGOMA. 

– Secrétaire Général de Préfecture : M. José Victor ZINGA, en remplacement de M. Guy Albert MOUBAMANGOYE. 

DEPARTEMENT DE LA HAUTE-BANIO (NDINDI)

– Préfet : M. IWANGOU IWANGOU, en remplacement de M. Eugène MBANA ISSASSAKOU. 

– Secrétaire Général de Préfecture : M. Evan ULRICH OGNANDJI, confirmé. 

DEPARTEMENT DE LA DOUTSILA (MABANDA) 

– Préfet : M. Venant IBANGOT, en remplacement de M. Bernard IKANIA. 

– Secrétaire Général de Préfecture : M. Guy Noël NZAMBA, en remplacement de M. Christian MIHINDOU. 

DEPARTEMENT DE MONGO (MOULENGUI-BINZA) 

– Préfet : M. Privat AUBERT NZIENGUI NZIENGUI. 

– Secrétaire Général de Préfecture : M. Christian MIHINDOU, en remplacement de M. IWANGOU IWANGOU. 

PROVINCE DE L’OGOOUE-IVINDO (MAKOKOU) 

GOUVERNORAT  

– Secrétaire Général de Province : M. Laurent N’NOUME, confirmé 

DEPARTEMENT DE L’IVINDO 

– Préfet : Mme Adelaïde NGOVET épouse NKOGHE, en remplacement de M. Sylvain MAYENNE admis à faire valoir ses droits à la retraire.

– Secrétaire Général de Préfecture : M. Bernard PAUBA. 

DISTRICT DE MAKEBE-BAKOUAKA 

– Sous-Préfet : M. Alain MBELE ASSEKO, en remplacement de M. Jean Marc NGANDOUBADI. 

– Chef de Bureau : M. Alexis BOUTOUNOU, confirmé. 

DISTRICT DE MVADHY 

– Sous-Préfet : M. Roger EGOUTOUCK, en remplacement de M. Jean-Baptiste ESSAPOUGA. 

– Chef de Bureau : M. Alfred DJIER, en remplacement de M. Sosthène Donald IDONGO. 

DISTRICT DE BATOUALA

– Sous-Préfet : M. Théodore OLENDE, en remplacement de M. Evariste MOUAYOUMBO. 

– Chef de Bureau : M. Ulrich EBAUTH DJINA, en remplacement de M. Raymond MOUPOPA, admis à faire valoir ses droits à la retraite. 

DEPARTEMENT DE LA LOPE (BOOUE) 

– Préfet : M. Guy Euloge MOUANDZOUDI, en remplacement de M. Martin Paul ICKAMBA. 

DISTRICT DE MOKEKO 

– Sous-Préfet : M. Nicolas MANDZA, confirmé. 

– Chef de Bureau : M. Clément BOLAMIKOUMOU.

DEPARTEMENT DE LA ZADIE (MEKAMBO) 

– Préfet : M. Brice Aimé MAUNGUI, en remplacement de M. Frédéric MOUNGHANZA. 

– Secrétaire Général de Préfecture : M. Franck BONGOHO. 

DEPARTEMENT DE LA MVOUNG (OVAN) 

– Préfet : M. Pachelli NGAWIN MBOULOU, en remplacement de M. Michel MOUKEKE. 

– Secrétaire Général de Préfecture : M. Jean NTOMBO, confirmé. 

PROVINCE DE L’OGOOUE-LOLO

GOUVERNORAT

– Secrétaire Général de Province : M. Côme Clément BIBANG, en remplacement de M. Emile MABIKA MBOUROU. 

DEPARTEMENT DE LA LOLO BOUENGUIDI (KOULA-MOUTOU) 

– Préfet : M. Paul Henri BIMBOUNZA en remplacement de M. Joël ANDOUKA, admis à faire valoir ses droits à la retraite. 

– Secrétaire Général de Préfecture : M. Alexandre MOUKAMBI MOUKAMBI, en remplacement de M. Giles MOUSSADJI. 

DISTRICT DE POPA 

– Sous-Préfet : M. Rodrigue KONDO, confirmé. – Chef de Bureau : M. Gatien DJOBA, confirmé.

DEPARTEMENT DE LA LOMBO BOUENGUIDI (PANA) 

– Préfet : M. Frédéric KOPA, confirmé. 

-Secrétaire Général de Préfecture : M. Steeve MOUNEYI, en remplacement de M. Jean Claude KIELA. 

DISTRICT DE DIENGA 

– Sous-Préfet : M. Sylvain MOUANDA SOSSY, en remplacement de M. Maurice OBIANG ONDO. 

DEPARTEMENT DE L’OFFOUE-ONOYE (IBOUNDJI) 

– Préfet : M. Christian BOUSSOUGOU, en remplacement de M. Jean de Dieu MBADINGA.

– Secrétaire Général de Préfecture : M. Sidoine NGARI 

DEPARTEMENT DE MULUNDU (LASTOURVILLE) 

– Préfet : M. Ulrich Sylver MAVIOGA, confirmé. 

– Secrétaire Général de Préfecture : M. Noël BOUNOUNOU, en remplacement de M. Ernest Janvier NZAMBA NZAMBA ; 

DISTRICT DE MATSATSA 

– Sous-Préfet : M. Paul Marie NYANGONE, confirmé. 

– Chef de Bureau : M. Richard HOUCKENDJE, en remplacement de M. Alexis BOUSSOU MALONGA. 

DISTRICT DE NDANGUI

– Sous-Préfet : M. Sosthène Donald IDONGO MALONDA, en remplacement de M. Aymard Régis OPIANGAH PEME. 

PROVINCE DE L’OGOOUE-MARITIME

GOUVERNORAT 

– Secrétaire Général de Province : M. Michel Léandre TCHIBINDA. 

DEPARTEMENT DE BENDJE (PORT GENTIL) 

– Préfet : Mme Eugénie Marie Caroline KAMARA, confirmée. 

– Secrétaire Général de Préfecture : M. Athanase EDOU MEBIAME. 

DISTRICT DE MPAGA

– Sous-Préfet : M. Nancy BOUNA en replacement de Junior BOULIKOU, muté. 

– Chef de Bureau : M. Félix ETSINA, confirmé. 

DEPARTEMENT D’ETIMBOUE 

– Préfet : M. Junior BOULIKOU, en remplacement de M. Raphaël OBALI muté. 

– Secrétaire Général de Préfecture : M. Pierre EYO, confirmé. 

DEPARTEMENT DE NDOUGOU (GAMBA) 

– Préfet : M. Victor NGOMA, en remplacement de M. Adrien MOKABI. 

– Secrétaire Général de Préfecture : M. François Gustave ONANGA ENDAMBA, confirmé.

DISTRICT DE NDOUGOU 

– Sous-Préfet : M. Christian MOUSSAVOU MOSSOT, en remplacement de M. MANDA MONI MIOUMY, admis à faire valoir ses droits à la retraite. 

– Chef de Bureau : M. Flamie TSOGOU MAGANGA, confirmé. 

PROVINCE DU WOLEU-NTEM 

DEPARTEMENT DU WOLEU (OYEM) 

– Préfet : M. Brice Arcadius MOUSSIROU, confirmé. 

– Secrétaire Général de Préfecture : M. Cyprien MEBOUNE ESSO, confirmé. 

DISTRICT D’AKAM ESSATOUK

– Sous-Préfet : M. Bruno MEHOULOBADI, confirmé. 

– Chef de Bureau : M. Jocelyn NGUEMA MVE, en remplacement de M. André Morel NTOUTOUME EYI. 

DEPARTEMENT DU HAUT-NTEM (MINVOUL) 

– Préfet : M. Emile MABIKA MBOUROU, en remplacement de M. François LEMONGO. 

– Secrétaire Général de Préfecture : M. Nicaise MINKO EDZANG, confirmé. 

DISTRICT DE BOLOSSOVILLE 

– Sous-Préfet : M. Guy José BEYIME EKONGOLO, en remplacement de M. Magloire MESSILE. 

– Chef de Bureau : M. Lambert MBA BE, confirmé.

DEPARTEMENT DU HAUT-COMO (MEDOUNEU) 

– Préfet : M. David ICKOMBOLO, en remplacement de M. Ernest NZOUBA MOUEDY. 

– Secrétaire Général de Préfecture : M. Edmond NKOGHE MBA, confirmé. 

DEPARTEMENT DE L’OKANO (MITZIC) – Préfet : M. Timothé MALEMBA, confirmé. 

– Secrétaire Général de Préfecture : M.ABRAHAM MEDANG, en remplacement de Mme Valérie OBONE AKUE. 

DISTRICT DE SAM  

– Sous-Préfet : M. Emmanuel NZE OVONO, confirmé.

Présidence de la République Communiqué final SCM Page 51 sur 70 

– Chef de Bureau : M. Faustin EDOU EKO, confirmé. 

DEPARTEMENT DU NTEM (BITAM) 

– Préfet : M. M. Alfred OGOULA, en remplacement de M. Jean Claude MOUDZIEGOU MALOULAH. 

– Secrétaire Général de Préfecture : M. Fortuné NDONG MINTSA, en remplacement de M. Jonas EDZANG BEYEME, admis à faire valoir ses droits à la retraite. 

DISTRICT DE MEYO-KYE 

– Sous-Préfet : M. Michel OBIANG MEYO, en remplace de M. Martin MBA MENGUE, admis à faire valoir ses droits à la retraite. 

DISTRICT DE BIKONDOM 

– Sous-Préfet : M. Djoe-Gaël EDOU OLLOMO, en remplacement de M. Dagobert ESSONO NGUEMA.

– Chef de Bureau : M. Arsène MBA ANOUZOGHO, confirmé. 

MINISTERE DE L’ENERGIE ET DES RESSOURCES HYDRAULIQUES 

CONSEIL NATIONAL DE L’EAU ET DE L’ELECTRICITE (CNEE) 

– Directeur Général : M. Vladimir Cédric MEYOUA ; 

SOCIETE D’ENERGIE ET D’EAU DU GABON (SEEG) 

– Président du Conseil d’Administration : M. Marcellin MASSILA AKENDENGUE ;

– Directeur Général Adjoint chargé de l’Administration et des Finances : M. Bob Wilfried SABA OKOUYI ; 

– Conseiller du Directeur Général : M. Jean Vava Alain MOUKE NZOUMBA. 

SOCIETE D’ELECTRICITE DE TELEPHONE ET D’EAU DU GABON (SETEG) 

– Directeur Général : M. Marcellin SIMBA NGABI. 

MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE 

UNIVERSITE DES SCIENCES ET TECHNIQUES DE LA SANTE (USTS) 

– Recteur : Médecin Général de Brigade Jérôme MILOUDJA.

ECOLE D’ADMINISTRATION DES FORCES DE DEFENSE DE LIBREVILLE (EAFDL) 

– Commandant de l’Ecole d’Administration des Forces de Défense de Libreville : Colonel Eric Privat IVALA YOMBO. 

MINISTERE DE LA JUSTICE, GARDE DES SCEAUX, CHARGE DU DROITS DE L’HOMME ET DE L’EGALITE DES GENRES 

ECOLE NATIONALE DE LA MAGISTRATURE 

CONSEIL D’ADMINISTRATION 

– Président du Conseil d’Administration : Mme Andréa APOUNGOU épouse AMVAME, Présidente de Chambre au Conseil d’Etat. 

Membres avec Voix délibératives :

– M. François MANGARI, Secrétaire Général de la Chancellerie, Ministère de la Justice ;  

– M. Hervé VENDAKAMBANO TAKO, Inspecteur Général des Services Judiciaires ;  

– M. Bosco ALABA FALL, Représentant de la Cour de Cassation ; 

– M. Jean-Paul KOMANDA, Représentant du Conseil d’Etat; 

– M. Michel IKAPI, Représentant de la Cour des Comptes ;  

– Représentant la Direction des Greffes : M. Joseph SAMBA ; 

– M. Jean Germain EFFAYONG ONONG, Commandant en Chef de la Sécurité Pénitentiaire ;

– M. Florent MOUNGUENGUI, Président de la Chambre Nationale des Huissiers de Justice du Gabon ;  

– M. Anicet MOANDA MOANDA, Représentant du Ministère du Budget et des Comptes Publics :  

Membres avec Voix consultatives : 

– M. Pierre NDONG ABOGHE, Directeur Général de l’Ecole Nationale de la Magistrature ; 

– M. Lin Patrick MOUBELE, Directeur Central des Affaires Financières du Ministère de la Justice ; 

– Mme Nina Flore KAMBANGOYE, Agent Comptable;  

– M. Guy Martial BOUCALT, Représentant du Ministère de la Justice ; 

– Mme Reine Sylvie TSONGA, Représentant du Ministère de l’Enseignement Supérieur. 

MINISTERE DE L’ECONOMIE ET DE LA RELANCE 

CAISSES DE STABILISATION ET DE PEREQUATION (CAISTAB) 

CONSEIL D’ADMINISTRATION 

– Président du Conseil d’Administration : M. Jean Maurice AYINE. 

MINISTERE DU PETROLE ET DU GAZ 

SOCIETE GABONAISE D’ENTREPOSAGE DES PRODUITS PETROLIERS (SGEPP)

– Conseiller du Directeur Général : M. Claise NKOUKA LEKOGO. 

MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE, CHARGE DE LA FORMATION CIVIQUE 

SECRETARIAT GENERAL 

DIRECTION GENERALE DES ŒUVRES SCOLAIRES  

– Directeur General : Mme Valérie LEBONDO Ep. MOUANDJOUDI en remplacement de Mme Charlène SAPHU KOUMBA 

SERVICES DECONCENTRES 

ENSEIGNEMENT GENERAL

DIRECTION D’ACADEMIE PROVINCIALE DE L’ESTUAIRE 

– Directeur : M. Fortuné NGUEMA OWONE en remplacement de Mme AYATSOU KAPITA Amélie ép. NANG admise en stage 

– Directeur Adjoint : Mme Félicie Larissa GUIMBOUNDA Née YEMBIT MOUTSINGA en remplacement de M. Emmanuel NDAMA MINKO admis en Stage 

ENSEIGNEMENT TECHNIQUE ET PROFESSIONNEL 

DIRECTION DE LA ZONE ACADEMIQUE DE L’ESTUAIRE 

– Directeur : M. Crépin EBE MBA en remplacement de M. MOUSSODJI MOUSSODJI Jean Privat ; 

– Directeur Adjoint : Mme Miriyan AGNIMA Claude.

PROVINCE DU HAUT-OGOOUÉ 

ENSEIGNEMENT GENERAL 

DIRECTION D’ACADEMIE PROVINCIALE DU HAUT-OGOOUE 

– Directeur : M. Julien KABELE. 

– Directeur Adjoint : M. Jean Robert NDOUNOU. 

ENSEIGNEMENT TECHNIQUE ET PROFESSIONNEL 

DIRECTION DE LA ZONE ACADEMIQUE DU HAUT-OGOOUE/OGOOUE-LOLO 

– Directeur : M. Vincent de Paul OBANGA ;  

– Directeur Adjoint : M. Jean Pierre ABISSAYE en remplacement de Barthélemy 

IDODO MANGA admis à faire valoir ses droits à la retraite 

PROVINCE DU MOYEN-OGOOUE

ENSEIGNEMENT GENERAL 

DIRECTION D’ACADEMIE PROVINCIALE DU MOYEN-OGOOUE 

– Directeur : Mme. Annie Flore BOUANGA SIMBOUWE Epouse RETENO NDIAYE 

– Directeur Adjoint : M. Hercamp NTCHANGO 

PROVINCE DE LA NGOUNIE – 

ENSEIGNEMENT GENERAL 

DIRECTION D’ACADEMIE PROVINCIALE DE LA NGOUNIE 

– Directeur : M. ILAGOU MBOUMBA en remplacement de MOUYAPOU Guy Marcelin

– Directeur Adjoint : M. Wilfried DISSOUVA en remplacement de M. KODESSA Boniface  

ENSEIGNEMENT TECHNIQUE ET PROFESSIONNEL 

DIRECTION DE LA ZONE ACADEMIQUE NGOUNIE/NYANGA 

– Directeur : M. Jean-François NGANGUEDA ; 

– Directeur Adjoint : Mme Clémence GUIVINDOU DIAYI. 

PROVINCE DE LA NYANGA  

ENSEIGNEMENT GENERAL 

DIRECTION D’ACADEMIE PROVINCIALE DE LA NYANGA

– Directeur : M. Jean Paul MOUKENDOU BITA en remplacement de Jean Noel BOUCKA BOUCKA; 

– Directeur Adjoint : M. Jean Hilaire OBAME MKOMO.  

PROVINCE DE L’OGOOUE –IVINDO ENSEIGNEMENT GENERAL 

DIRECTION D’ACADEMIE PROVINCIALE DE L’OGOOUE-IVINDO 

– Directeur : M. Jean Lin ESSIE EFFE ; 

– Directeur Adjoint : Mme Marie Claire NFONO ASSEKO 

PROVINCE DE L’OGOOUE-LOLO

ENSEIGNEMENT GENERAL 

DIRECTION D’ACADEMIE PROVINCIALE DE L’OGOOUE-LOLO

Présidence de la République Communiqué final SCM Page 64 sur 70 

– Directeur : M. Jean Hilarion LANDA ; 

– Directeur Adjoint : M. Jean Bernard MBANGA ISSIEKE. 

PROVINCE DE L’OGOOUE –MARITIME

ENSEIGNEMENT GENERAL 

DIRECTION D’ACADEMIE PROVINCIALE DE L’OGOOUE-MARITIME 

– Directeur : M. Pierre ONANGA OSSOUNDA en remplacement de Mme. GNIANGUE Ghislaine (admise en stage) 

– Directeur Adjoint : Mme Audrey Chimène BIGNOUMBA.

ENSEIGNEMENT TECHNIQUE ET PROFESSIONNEL 

DIRECTION DE LA ZONE ACADEMIQUE OGOOUE-MARITIME/MOYEN-OGOOUE 

– Directeur : M. Angèle Pélagie MIPOUKOU ép. NGOUMBA. 

– Directeur Adjoint : Mme. Denise Noëlle BARRAULT  

PROVINCE DU WOLEU-NTEM  

ENSEIGNEMENT GENERAL 

DIRECTION D’ACADEMIE PROVINCIALE DU WOLEU-NTEM 

– Directeur : M. Luc Constant MEGNE ME NTEME en remplacement de M.ABANE NKASSA Alain Paul. 

ENSEIGNEMENT TECHNIQUE ET PROFESSIONNEL 

DIRECTION DE ZONE WOLEU NTEM/OGOOUE-IVINDO  

– Directeur : M. Jérome ANGOUE OBIANG. 

– Directeur Adjoint : M. Emery Franck MOUSSOUNDA. 

Le reste des mesures individuelles concernant le Ministère de l’Education Nationale, chargé de la Formation civique fera l’objet d’une publication par voie de presse. 

MINISTERE DE L’AGRICULTURE ET DE L’ALIMENTATION 

AGENCE GABONAISE DE SECURITE ALIMENTAIRE (AGASA) 

CONSEIL D’ADMINISTRATION

– Président du Conseil d’Administration : M. Samuel ABEIGNE NGUEMA 

MINISTERE DES TRAVAUX PUBLICS, DE L’EQUIPEMENT ET DES INFRASTRUCTURES 

SECRETARIAT GENERAL 

– Secrétaire Général : M. Pierre MOUNANGA Y BIMBA. 

– Secrétaire Général Adjoint : M. Pierre NUNES LIMBOUMBA. 

UNITE DE COORDINATION DES ETUDES ET DES TRAVAUX (UCET) 

– Directeur Technique : M. Lionel Armel METOULE BIBANG. 

FONDS AUTONOME NATIONAL D’ENTRETIEN ROUTIER (FANER)

– Directeur Général : M. Patrice MEZUI 

LABORATOIRE DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS 

DIRECTION GENERALE 

– Directeur Général : M. Didier BAMBI 

MINISTERE DES TRANSPORTS 

OFFICE DES PORTS ET DES RADES DU GABON (OPRAG) 

– Directeur Général Adjoint : M. Gildas Aymard MBINA IYANGOU ; 

– Conseiller du Directeur Général : M. Arnaud LEBOMO ; 

– Secrétaire Général : M. Vincent de Paul ELLA MENIE.

Je vous remercie.

[Diplomatie] le président togolais Faurre Essozimna Gnassingbé attendu à Libreville ce vendredi

[Diplomatie] le président togolais Faurre Essozimna Gnassingbé attendu à Libreville ce vendredi

Libreville recevra ce jour, vendredi 19 août 2022, la visite du Président de la République du Togo, SEM Faure Essozimna Gnassingbé. Ce dernier sera reçu par son homologue Président, SEM Ali Bongo Ondimba dans le cadre d’une visite de travail et d’amitié au palais de la Présidence de la République du Gabon.

Attendu à Libreville ce jour, son Excellence Monsieur le Président de la République du Togo, Faure Gnassingbé sera reçu par Ali Bongo Ondimba avec qui, discuteront-ils des questions liées à l’actualité, à la sécurité continentale, au climat et à l’environnement.

SEM Ali Bongo Ondimba étant réputé comme l’un des Présidents leaders en matière de lutte contre le réchauffement climatique et de la protection de l’environnement, grâce au potentiel gabonais, la question environnementale ne pourrait donc pas ne pas être au cœur de leurs échanges.

En plus de ces sujets,  ils aborderont, sans doute, la diplomatie et le bilatéralisme gabono-togolais, entre autres.

Ainsi, la réception de son homologue togolais, inscrit dans l’agenda, assez étoffé ces derniers temps, d’Ali Bongo Ondimba, a lieu un jour seulement après la célébration du 17 août. Une date festive commémorant l’accession du Gabon à la souveraineté nationale et internationale.

SEM Faure Gnassingbé, le Président de la République du Togo arrive au Gabon deux ans après y avoir séjourné en 2020.

Sa visite à Libreville intervient à la suite de celles des Présidents sénégalais Macky Sall; tchadien Mahamat Idriss Deby Itno; centrafricain Faustin Archange Touadera et celui de Sao Tomé et principe, Carlos Manuel Vila Nova.

UNO

[Politique] Gabon: les querelles au sein de l’Union nationale poussent la jeunesse de l’Okano, Mitzic, dans les bras du MCVL de MVE MBA

[Politique] Gabon: les querelles au sein de l’Union nationale poussent la jeunesse de l’Okano, Mitzic, dans les bras du MCVL de MVE MBA

La division et les querelles au sein de l’Union nationale, qui datent de son deuxième congrès ordinaire de 2020, ne sont pas sans conséquences. Les jeunes du département de l’Okano, en général, et ceux de la commune de Mitzic, en particulier, y’ ont claqué la porte et rejoint le mouvement politique unificateur dirigé par Emmanuel MVE MBA, notamment le Mouvement Citoyen des Volontaires des Libertés (MCVL). L’annonce a été solennellement faite hier, mardi 09 août 2022 à Libreville.

Photo de famille d’après cérémonie d’adhésion de la jeunesse de Mitzic au MCVL © RD EMG

C’est le siège du Congrès des Agents Publics et parapublics de l’État (CAPPE) qui a eu le privilège d’abriter cette cérémonie de ralliement du MCVL par un groupe des jeunes de l’Okano, démissionnaires de l’Union nationale, sous la conduite de David Hanrys-Merlin MBA NDONG, ancien communal chargé de la jeunesse de l’UN dans le chef lieu du département de l’Okano, commune de Mitzic.

C’est accompagné d’une forte délégation des jeunes de Mitzic, tous anciens militants du parti politique créé à la veille de l’élection présidentielle anticipée de 2009, l’Union nationale, que l’ex communal a acté, au nom de la jeunesse “okanoise”, leur adhésion officielle au MCVL. Ce dernier étant un mouvement politique issu des rangs de la société civile, et dont l’un des caractères est l’inclusion et la fédération de tous les citoyens, quelque soit leur opinion Politique, leur croyance, leurs situations sociale, économique etc.

Ainsi, pour justifier leur départ de l’Union nationale vers le Mouvement Citoyen des Volontaires des Libertés, la délégation des jeunes démissionnaires a évoqué le deuxième congrès ordinaire de ce parti politique comme le début de tout ce qui est visible aujourd’hui.

En effet, les 27, 28 et 20 novembre 2020, l’UN avait organisé son 2è congrès ordinaire pour renouveler ses instances dirigeantes. Ce serait donc au sortir de celui-ci que seraient nés “ suspicion, abus d’autorité, querelles, division et une gestion clanique du parti.” Des griefs assez pertinents faits aux dirigeants du parti qui, autrefois, prônait L’UNITÉ.

Que se serait-il donc réellement passé ? Les résultats escomptés ne sont pas atteints.

Selon les espérances de la jeunesse de Mitzic, l’Union nationale devrait pouvoir participer à la gestion du pays, en étant représenté à toutes les sphères de l’État.

C’est donc, entre autres, à cause de cette absence constatée que “ … nous décidons dès aujourd’hui, en toute âme et conscience, de nous affranchir de l’UN pour autres horizons”, propos de Hanrys-Merlin MBA NDONG, ancien communal chargé de la jeunesse de l’UN.

En parlant de s’orienter vers d’autres horizons, ils n’ont pas trouvé mieux que le MCVL dont Emmanuel MVE MBA est le Président national. Leur ralliement a donc été annoncé en ces termes :

… nous décidons de nous mettre, dès aujourd’hui, du côté du MCVL.” Un mouvement citoyen qui serait, selon eux, “… une offre Politique pertinente qui arrive à point nommé et qui n’a, politiquement parlant, aucune relation particulière avec la majorité présidentielle, ni avec l’opposition.”

Par ces démissions et ce ralliement,  l’Union nationale pourrait, sans doute, avoir déjà perdu une partie de son électorat dans l’Okano, pendant que le  Mouvement Citoyen des Volontaires des Libertés a atteint un de ses objectifs, qui consiste à ratisser large sur toute l’étendue du territoire national.

Pour rappel, l’UNION NATIONALE, autrefois reconnue comme un parti de L’UNITÉ est, depuis le mois dernier, divisé en deux ailes dont celle l’Union nationale de Paulette Missambo ; et l’Union nationale initiale de Paul Marie Gondjout.

UNO

[Politique] Gabon: Chantal Myboto portée vice-présidente de l’Union nationale de son mari

[Politique] Gabon: Chantal Myboto portée vice-présidente de l’Union nationale de son mari

À seulement quelques heures après la déclaration de création de l’aile Gondjout de l’Union nationale (UN), notamment l’Union nationale initiale(UNI), un bureau provisoire est déjà mise en place et présenté au public. C’est de ce bureau que Madame Chantal Myboto, l’épouse de Paul Marie Gondjout, est vice-président au même titre que plusieurs autres de ses camarades. À l’image de beaucoup d’autres partis politiques au Gabon, l’UNI serait-il un parti de gestion familiale ?

C’est ce samedi 23 juillet 2022, moins de 24 heures après l’annonce de la création de l’UNI, que madame Lamia Nkéné, porte-parole du Président Paul Marie Gondjout, a officiellement présenté la liste des membres composants ce bureau provisoire.

La cérémonie de présentation solennelle s’est faite à Libreville à l’ancienne sobraga, dans les installations de l’ancien siège de l’Union nationale, devenu le siège de l’Union nationale initiale de Paul Marie Gondjout. Ce, sous l’assistance des représentants des élus locaux de l’Union nationale, de la presse et de Marie Gondjout lui-même.

Ainsi donc, le bureau étant majoritairement constitué des membres de l’entourage Gondjout, on a pu noter la présence de sa femme, Chantal Myboto Gondjout, portée au rang de vice président de ce nouveau né des partis politiques de l’opposition gabonaise. Nouveau né issu de la scission de l’Union nationale de Paulette Missambo.

Avec 6 vice-présidents à la suite de Paul Marie Gondjout, le bureau provisoire de l’Union nationale initiale (UNI) se compose ainsi qu’il suit:

✓ Président : Paul Marie Gondjout;

✓ Vice-président chargé du pôle développement de l’homme et société chargé de la suppléance : professeur Ondo Mebiame;

✓ Vice-président chargé du pôle action sociale et santé : Docteur Angélique Kombila Yelessa;

✓ Vice-président chargé du pôle réforme et organisation de l’Etat : Maître Jean-Paul Methode Imbong Fadi;

✓ Vice-président chargé du pôle économique question industrielle et écologie : Monsieur Lucien Florentin Ozouaki;

✓ Vice-président chargé des relations avec les partis politiques et du pôle démocratie : monsieur Richard Mombo Nzigou;

✓ Vice-présidente chargée des partenariats stratégiques : Chantal Myboto Gondjout;

~ Secrétaire exécutif : Monsieur Jean-Pierre Mintsa;

~ Secrétaire exécutif adjointe, chargé du genre, de légalité des droits et de l’action sociale : Adiahenot Ogandaga Ndjondji;

~ Secrétaire exécutif adjoint chargé de la formation : Martial Allogho Allogho;

~ Secrétaire exécutif adjoint chargé du marketing et de l’image du parti : Frédéric Mvoulabolo;

~ Secrétaire exécutif adjoint chargé des élections : Jean-Claude Moundounga;

~ Secrétaire exécutif chargé des organes de base : Rodrigue Bokoko;

~ Secrétaire exécutif adjoint chargé de l’administration du parti : Samuel Akué;

~ Trésorier général : Arthur Ndoungou.

H.L

[Politique] Gabon: Ali Bongo Ondimba va présider, ce mardi 07 juin 2022, un Conseil des Ministres

[Politique] Gabon: Ali Bongo Ondimba va présider, ce mardi 07 juin 2022, un Conseil des Ministres

Demain mardi 07 juin 2022, le Président de la République, son Excellence Ali Bongo Ondimba, présidera une réunion de conseil des ministres en présentiel, à 10h, dans la salle habituelle du palais de la Présidence de la République. Ainsi, tous les membres du gouvernement présents sur le territoire national devront y prendre part. Cependant, de quoi serait-il question lors de cette réunion ministérielle?

Après plus d’un mois passé sans que ne soit organisé aucun Conseil des Ministres, le Président Ali Bongo Ondimba va en diriger un, demain mardi 07 juin 2022, en présentiel.

Celui-ci est prévu se tenir à 10h, au palais du bord de mer de Libreville.

Ainsi, intervenant le l’an demain du tohu-bohu créé autour de la préparation des pantheres du Gabon, pour le match contre la RDC, comptant pour les éliminatoires de la CAN Total Énergies Côte d’Ivoire 2023, l’on se demande déjà, autour de quoi devraient tourner et s’accentuer les échanges lors de ce Conseil des Ministres.

Mais aussi, quelles types de décisions fortes et capables d’influencer positivement le quotidien des gabonais pourraient être prises pendant, à l’heure où l’augmentation des prix des produits de première nécessité est visible, mal vécue et décriée par la population.

Dans tous les cas, le Communiqué final de ce conseil ministériel nous en dira davantage.

UNO

[Politique] Gabon: Franceville à l’image d’une maison qui n’est balayée qu’ à l’annonce de l’arrivée du chef ?

[Politique] Gabon: Franceville à l’image d’une maison qui n’est balayée qu’ à l’annonce de l’arrivée du chef ?

Franceville serait-elle désormais à l’image d’une maison qui ne reçoit de coup de balais qu’ à l’annonce de l’arrivée du chef ? Depuis quelques jours déjà, les autorités politico-administratives de la province du Haut-Ogooué, en général, et de Franceville, en particulier, s’activent à enjoliver la ville. L’arrivée du chef de famille, donc d’Ali Bongo Ondimba, est annoncée et met tous le monde dans un semblant d’activité.

Vue de quelques artères de la ville de Franceville rendus propres à l’annonce de la visite du Président Ali Bongo Ondimba. © RD.EMG/ Capture de VNL

En effet, depuis déjà quelques jours, il nous est parvenue, des sources très sûres, l’information selon laquelle, le Président de la République, Ali Bongo Ondimba, préparerait une descente sur Franceville dans les tous prochains jours. Ils y est attendu pour quelques raisons biens définies.

Cette information semble se confirmer par ce qui est actuellement visible à Franceville. La ville est  »inondée » des gens du palais, du parti de masse, des délégations militaires, services spéciaux et des équipes des femmes proches de la mama Patience dabady.

Aussi, en plus de la ville qui subit un semblant de cure de jouvence, avec de la peinture faussement remise sur des bâtiments et des bordures de routes, on note que les hôtels et motels de la ville sont hyper occupés, à l’exemple du complexe Evoula Palace appartenant à Patience Dabady.

À cet effet, si rien n’est changé, comme le dernier voyage de Suède récemment annulé, Ali Bongo Ondimba foulera le sol Francevillois le mardi 07 juin prochain pour un séjour de 3 jours, aucours desquels devrait-il inaugurer, en plus du centre de formation multi-sectoriel de Mvegué, le mausolée du feu Patriarche Fidèle Andjoua Ondimba, entre autres.

Ainsi, au regard de ce qui est actuellement fait pour que Franceville change de visage et semble paraîsse à une ville moderne, régulièrement entretenu, on serait vite tenté de la rapprocher et la comparer à une maison sale, qui n’est nettoyée qu’à l’annonce de l’arrivée du chef, qui semble le seul à avoir de l’influence sur les sous responsables de la maison, donc de la familles.

Mais dans tous les cas, si le président de la République pouvait régulièrement visiter toutes les villes du pays, il est certain qu’elles resteraient toujours propres. Mais hélas !

UNO