[Politique] Le Collectif du Haut Ogooué Libéré milite pour une élection présidentielle de 2023 sans fraude dans le G2

LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU COLLECTIF DU HAUT-OGOOUÉ LIBÉRÉ (CHOL)

Sortie de Franceville vers Mvengue et Moanda

Nous vous informons de la création, depuis le 24 mars 2022, d’un mouvement citoyen, dénommé « COLLECTIF DU HAUT-OGOOUÉ LIBÉRÉ, en abrégé CHOL, ayant pour objectif de lutter, pour une élection présidentielle de 2023, libre, transparente et crédible dans la province du Haut-Ogooué.

En effet, le Haut-Ogooué est une province du Gabon. Par conséquent, tous les candidats à une élection présidentielle au Gabon ont le droit de mener librement leur campagne électorale dans tous les villages, cantons, villes et départements du Haut-Ogooué. Aussi, les altogovéens ont le droit d’élire librement le candidat de leur choix. Et les résultats de leurs votes doivent être respectés et publiés immédiatement et au fur et à mesure que les bureaux de vote se ferment, afin que le meilleur gagne.

Le CHOL œuvre donc pour un Gabon indivisible. Par conséquent, il s’oppose à l’instrumentation des altogoveens et à la manipulation de leurs votes. Pour le CHOL, un candidat, qui brigue un mandat présidentiel, doit s’attendre à être élu sur la base de son projet de société. Quant au candidat qui brigue un deuxième, troisième ou quatrième mandat, il sera réélu sur la base du bilan de son ou ses précédents mandats.

Chers frères et sœurs altogovéens,

Méfions-nous des gens qui nous disent que « le pouvoir nous appartient dans le Haut-Ogooué, nous devons le défendre ». Méfions-nous des personnes qui nous racontent chaque jour que « si un fang, un myènè, un punu, un kota ou autre prend le pouvoir, les altogovéens vont souffrir ». Méfions-nous aussi des discours tribalistes qui prédisent les ténèbres dans le Haut-Ogooué. Tout cela est faux. Et pour cause, le Gabon est une République indivisible et toute personne à la tête de notre pays sera le Président de tous les gabonais. Rappelons-nous que, le premier président du Gabon était un fang, le Président Léon MBA, qui avait passé le pouvoir à Albert Bernard BONGO, un Téké/Obamba.

A nos frères et sœurs altogoveens, qui servent notre pays dans la Garde Républicaine (GR) et les autres Forces de Défense et de Sécurité (FDS), vos carrières ne bougeront point, car vous servez la Nation et bénéficiez des avantages acquis. Ne suivez pas les discours qui détruisent notre pays dans le seul but de sauvez certaines positions tout en continuant à le ruiner. Le rôle des Forces de Défense et de Sécurité n’est pas de sauver ou soutenir un régime ou un candidat, mais d’assurer la protection, la défense et la sécurité du territoire national et du peuple. Car si nous sommes tous gabonais, arrêtons de planter les germes de la division.

Fait à Libreville, le 1er mai 2022

Pour le CHOL : le Président

Norbert EPANDJA


LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !
Éthique Média Gabon

Éthique Média Gabon

Ethiquemediagabon.com est un site généraliste d'actualités; un espace publicitaire, d'annonces et de partage des vues sur la société. L'action sociale est notre leitmotiv.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.