[Politique] Gabon: Présidentielle 2023, le conseil des Ministres a t-il barré la route à Omar Denis Bongo Ondimba ?

[Politique] Gabon: Présidentielle 2023, le conseil des Ministres a t-il barré la route à Omar Denis Bongo Ondimba ?
LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !

Le 13 septembre dernier, s’est tenu un conseil des Ministres par visioconférence sous la présidence d’Ali Bongo Ondimba. Au cours de celui-ci, plusieurs textes ont été proposés et adoptés, parmi lesquels, le projet d’ordonnance portant sur la loi organique relative au Président de la République. Ce projet fixe les critères d’éligibilité des candidats à la présidentielle, avec des conditions qui pourraient empêcher Omar Denis Bongo Ondimba d’être candidat en 2023, s’il l’envisagerait.

Omar Denis Junior Bongo à droite

Au cours du dernier conseil des ministres, plusieurs textes ont été proposés et adoptés. Parmi ces textes, on compte celui introduit par le Ministre des relations avec les institutions constitutionnelles et les autorités administratives indépendantes, concernant le projet d’ordonnance portant sur la loi organique relative à la fonction du Président de la République.

Ce dernier fixe l’éligibilité des candidats à l’élection présidentielle au Gabon.

En effet, la candidature d’un compatriotes, désireux de se présenter à l’élection présidentielle, ne pourrait être validée que si tous les critères exigés par la constitution gabonaise sont respectés.

Parmi ce chapelet de critères, il y’a le fait de résider au Gabon au moins 6 mois par année, deux ans avant les élections.

<<Ainsi, aux termes des dispositions de l’article 2 dudit texte, sont éligibles à la Présidence de la République tous les gabonais des deux sexes, jouissant de leur droits civils et politiques et ayant
résidé sans discontinuité sur le territoire national au moins six mois chaque année, au cours des deux dernières années précédant l’élection.>> a t-on pu lire du dernier communiqué final du conseil des Ministres.

Ainsi, si on s’appuyait sur les dires de certaines langues qui prédisaient la candidature d’Omar Denis Bongo Ondimba, demi-frère du Président Ali Bongo Ondimba, les résolutions du dernier conseil des ministres pourraient amener à conclure que cette éventualité de candidature ne serait possible, surtout quand on sait que ce dernier vit au Congo, depuis le décès de sa mère.

Toutefois, rien de cela n’est définitivement ficelé, car ce projet de loi devrait encore affronter les deux chambres du parlement, avant d’être officiellement acté.

CWO., pour la Rédaction d’Éthique Média Gabon


LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !
Journaliste

Journaliste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.