[Politique] Gabon: d’ancienne ministre de l’éducation nationale, Paulette Missambo devient la Première femme Présidente d’un parti politique au Gabon

[Politique] Gabon: d’ancienne ministre de l’éducation nationale, Paulette Missambo devient la Première femme Présidente d’un parti politique au Gabon
Paulette Missambo
LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !

Finalement, le successeur de du président sortant Zacharie Myboto est connu. C’est désormais une femme qui présidera au destinée de l’un des plus grands partis politiques de l’opposition gabonaise. L’ancienne Ministre de l’Education Nationale, native de l’Ogooué Lolo, notamment Paulette Missambo a été élu présidente de l’Union nationale à l’issu d’une élection qui l’opposait à Pierre Marie Gondjout. Historiquement, la nouvelle dirigeante de l’UN sera gravée dans la mémoire collective comme la première femme à présider un parti politique au Gabon, au milieu de plusieurs hommes.

Paulette Missambo, nouvelle présidente de l’Union Nationale, parti politique de l’opposition Gabonaise.

Repoussé à mainte reprises et reprogrammé pour hier, samedi 13 novembre 2021, le congrès du parti de Zacharie Myboto, l’Union Nationale, a finalement connu son épilogue. c’est donc à l’issue de ce congrès ordinaire que Paulette Missambo et son bureau ont été élus, avec elle comme premier responsable du parti. Elle est donc celle qui a été choisie comme présidente du parti, au détriment de son challenger Paul Marie Gondjout, le gendre du Président sortant Zacharie Myboto, lui, déjà en retraite Politique.

Aussi, la tenue de ce congrès ordinaire de l’UN lui a permis de d’élire, en plus du président, les autres membres de ses instances dirigeantes, notamment les vices présidents et les membres du secrétariat exécutif.

Ce sont donc 308 voix contre 298 quibont été obtenu comme score à la fin de ce congrès électif. Un score qui reflète véritablement la teneur de cette élection qui a semblé très serrée et très difficile à remporter.

Paulette Missambo et son groupe remportent donc cette élection, avec une longueur d’avance de 10 voix sur l’adversaire. Ce, après une campagne effectuée à l’estuaire comme à l’intérieur du pays où allait-elle, avec son équipe, à la rencontre des militants de l’Union Nationale dans l’arrière pays.

Une fois élue, Paulette Missambo, prenant la parole, n’a-t-elle pas manqué d’être inclusive dans son propos. Elle a, pour se faire, insisté sur le « NOUS » de l’inclusion, grâce auquel ferait-elle de « l’Union Nationale un partie implanté à travers tout le territoire national…« .

Ainsi, comme l’indique son slogan, « Un pour tous, tous pour un« , l’Union Nationale se veut être un parti pour tous; donc un « un patrimoine national appartenant à tous. ».

De là, sachant qu’un parti politique est fait pour prendre le pouvoir, diriger ou encore participer à la gestion de la chose publique, à moins de deux (2) ans de la future joute électorale au Gabon, Paulette Missambo est-elle prête et aguerris pour la course au palais rénovation du bord de mer ?

UON


LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !
Journaliste

Journaliste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.