[Politique] Gabon: Hugues Alexandre Barro chambrier ou le challengeur de l’ignorance et des politiques aux stratégies moyenâgeuses?

[Politique] Gabon: Hugues Alexandre Barro chambrier ou le challengeur de l’ignorance et des politiques aux stratégies moyenâgeuses?
Hugues Alexandre Barro Chambrier en plein meeting à Leconi. © RD. EMG
LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !

Hugues Alexandre Barro chambrier, homme politique et fils de feu le Dr. Chambrier, est ancien membre fondateur du parti politique de l’opposition Rassemblement Héritage et Modernité (RHM). Partisan, comme se proclame t-il toujours, de l’alternance et du changement, il est l’actuel président du RPM, parti politique sous la panière duquel est-il, avec son équipe, en tournée dans la province du Haut Ogooué où, injures et intimidations semblaient être des repas qui lui étaient réservés dans certaines localités de ladite province. Province d’ailleurs qualifiée de  » terre des roitelets » par certains médias de la place. Mais, visiblement très déterminé, l’homme a décidé de relever le défi en exécutant son programme, préalablement établi. D’où l’interrogation : Barro chambrier ou le défieur de l’ignorance et des politiques aux stratégies archaïques?

Barro chambrier et sa délégation dans le Haut Ogooué.

Ayant débuté leur tournée en terre Altogovéene,  »terre des roitelets (comme disent certains)’‘ où beaucoup de compatriotes souffrent encore de l’ignorance d’un certains nombre de principes et préceptes républicains et démocratiques, Alexandre Barro Chambrier et ses compagnons ont déposé leurs valises à Bakoumba, où tout s’est bien passé, avant de décider de braver les obstacles et de défier l’ignorance de quelques compatriotes qui, visiblement, subiraient des manipulations d’une certaine catégorie d’hommes politiques aux méthodes et stratégies vides et archaïques.

C’est donc en citoyens lucides ayant connaissance des prescriptions constitutionnelles, faisant du territoire national, une seule terre, et du peuple gabonais, un seul peuple, uni et indivisible, qu’ont-ils poursuivi leur périple jusqu’à Leconi, dans le département des plateaux Bateke, en passant par Okondja. C’est deux villes sœurs du haut-ogooué et très anciennes, dans lesquels les populations côtoient la misère et vivotent au quotidien, à l’image de la plus part de localités gabonaises.

Cependant, malgré les menaces et intimidations de quelques jeunes qui, par maladresse, n’ont pas su garder secretes les identités de ceux pour qui, ils se prononçaient, et s’exposeraient, Hugues Alexandre Barro chambrier, qui par ailleurs était interdit de visiter Leconi et Okondja, y a finalement été bien reçu, dans la gaité et la tranquillité.

En effet, on se souviendrait que quelques jours après l’annonce de la tournée de Chambrier dans le haut Ogooué, le 16 août dernier, une délégation des responsables PDG des plateaux animaient, à Leconi, une causerie avec une centaine de jeunes à qui une somme de 3.000.000 de francs CFA aurait été donnée par l’équipe PDG conduite par le sénateur Gérard ONDJAMBI ONGUIA. Ce fût donc à l’issue de cette rencontre que plusieurs vidéos amateurs, ont envahi les réseaux, mettant ainsi en scène, un groupe de jeunes proférant des menaces contre l’arrivée à LECONI de Chambrier et son équipe et, défendant dans la foulée le sénateur ONDJAMBI. Ce, avec une expression française peu conforme.

De ce fait, une simple analogie logique pourrait très rapidement conduire à la conclusion selon laquelle, ces jeunes avaient été payés pour mettre en scène ce scénario.

Mais la question c’est : pour quel résultat et qu’elle conséquence ?

Dans le cas d’Okandja, ce fût quasiment le même scénario, on a bien pu voir des jeunes arborant des tee-shirts aux couleurs du PDG, barrant la route et clamant leur attachement au PDG, parti d’Ali Bongo Ondimba. Le pire dans tout cela, est l’incendie du domicile d’un compatriote, natif d’Okandja, Jean Pierre Lemboumba Lempandou, accusé de soutenir Chambrier.

Le domicile de Jean Pierre Lemboumba Lempandou incendié hier à Okondja.

Triste conception !

Cependant et au-delà de tout, tout cela pourrait être rangé dans la catégorie des tractations et stratégies politiques moyenâgeuses et improductives, dans la mesure où l’interdit n’a point été respecté !

Hugues Alexandre Barro Chambrier en plein meeting à Leconi. © RD. EMG

Comme qui dirait : <<tout ça pour ça ?>>

Hervé M. J., pour la Rédaction d’Éthique Média Gabon


LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !
Journaliste

Journaliste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.