[Politique] Analyse: entrée au gouvernement de ses proches, Guy Nzouba-Ndama va-t-il à nouveau serrer la main d’Ali Bongo Ondimba?

[Politique] Analyse: entrée au gouvernement de ses proches, Guy Nzouba-Ndama va-t-il à nouveau serrer la main d’Ali Bongo Ondimba?
LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !

Le mardi 8 mars 2022, donc hier soir, le Premier Ministere Gabonais, Rose Christiane Ossouka Raponda, a rendu public la liste des ministres constituant le nouveau gouvernement, remanié, du Gabon. Un gouvernement, comme il est de coutume, retouché par décret Présidentiel. Dans celui-ci, deux noms des proches de Guy Nzouba DAMA y figurent. D’où la question de savoir si l’entrée au gouvernement de ces derniers ne pourrait être assimilée à un rapprochement voilé de Guy NZouba NDAMA du pouvoir d’Ali Bongo Ondimba, autrefois dénié.

En effet, parmi les membres du nouveau gouvernement, Rose Christiane Ossouka Raponda, dont la liste a été publiée hier, en lecture faite par la cheffe du gouvernement elle-même, on a pu entendre et lire les noms de deux citoyens, militants et cadres du parti politique dont le numéro un n’est autre que le Président Guy NZouba NDAMA.

Si vous l’aviez compris, s’agit-il, bien évidemment, de Les Democrates, un parti politique assez bien représenté dans l’échiquier politique nationale, au vu du nombre d’élus locaux et nationaux dont ils disposent depuis les élections législatives, locales et sénatoriales passées.

Ainsi, pour ce gouvernement, Guy Nzouba-Ndama, opposant très proche de Jean Ping, a vu deux de ses cadres être adjoints à la liste des nouveaux Ministres. On parle notamment de Jean Norbert Diramba, maire de Mouila,

Jean Norbert Diramba, l'ancien maire de Mouila, membre des democrates nouvellement nommé ministre

et, de Jean- Pierre Doukaga Kassa, député du 1er arrondissement de Tchibanga.

Connaissant le mode consultatif par lequel passent plusieurs nominations au Gabon, il serait étonnant et difficile de croire que ces deux Cadores du parti de Nzouba-NDAMA aient accepté de faire chemin avec l’équipe gouvernementale d’Ali Bongo Ondimba, sans l’aval du patron du parti qui, semblerait-il, avoir choisi de se mettre en retrait et faire participer les siens au partage du gâteau et à la gestion du pays.

Celle-ci est une formule tactique, bien connue des observateurs de la vie politique du Gabon, avec ses calculs politico-politiciennes.

Autrefois, nous l’avions vu avec l’entrée au gouvernement des proches de l’homme de BITAM, René Ndemezo Obiang, alors président de Démocratie Nouvelle, avant qu’il ne redevienne ce que le monde connaît aujourd’hui: loyale, fidèle et fervent et serviteur d’Ali Bongo Ondimba.

Si donc, aucune voix ne s’est levée jusqu’à présent du côté de la maison de Guy Nzouba-NDAMA, les Democrates, comme ce fût le cas, dans le passé, avec Moukagni Iwangou et son parti, lors de sa nomination au gouvernement comme Ministre de l’enseignement supérieur, l’on pourrait conclure que le marché, Ali Bongo Ondimba / Guy Nzouba NDAMA, vient d’être officiellement acté, par l’entrée au gouvernement de Jean-Norbert Diramba et Jean-Pierre Doukaga Kassa, tous deux cadres du parti Les Democrates.

UNO


LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !
Journaliste

Journaliste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.