[Politique] Franceville : célébration du PDG et l’assassinat du jeune Lehoumbou, le PDG serait-il accusé à tort ou à raison ?

[Politique] Franceville : célébration du PDG et l’assassinat du jeune Lehoumbou, le PDG serait-il accusé à tort ou à raison ?
LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !

 

Les militants du parti démocratique gabonais (PDG) de la province du Haut-Ogooué ont célébré, le samedi dernier et de façon en différé, le 54eme anniversaire de leur formation politique à Franceville. Ce même jour, donc samedi 2 avril 2022, un jeune garçon d’une vingtaine d’années a perdu la vie, de façon brutale et prématuré. Les deux événements ayant eu lieu le même jour et, l’un après l’autre, la mort du jeune Lehoumbou serait consécutive à la célébration du PDG. Vrai ou faux ? Allons-y comprendre.

Le regretté Max Lehoumbou

Le jeune Max Lehoumbou, âgé de 20 ans, a perdu la vie le samedi dernier à Franceville. Le malheur s’est abattu le jour même de la célébration en différée du 54 anniversaire du parti démocratique gabonais (PDG ) par les militants de la province du Haut Ogooué.

La mort du jeune Lehoumbou ayant eu lieu le même jour et après le meeting du PDG, cela semble avoir motivé la version des faits, qui accablerait les organisateurs de cette célébration dont la mobilisation aurait réussi grâce au transport des jeunes venus des quatre coins du pays, à base d’un tee-shirt à l’effigie du PDG et, des promesses pécuniaires.

En effet, selon des informations qu’à pu recueillir notre rédaction, le jeune Max Lehoumbou serait victime d’une bousculade d’après meeting, alors que chacun s’activait pour rentrer en possession de ce qui leur avait été promis, notamment 5000 FCFA par tête, mais qui se seraient transformés en 1000 FCFA par tête.

De l’autre côté, d’autres sources nous ont livré une autre facette des faits, qu’elles (les sources) affirment être là vraie.

Selon ces sources concordantes, Max Lehoumbou a certes été assassiné le jour de la commémoration du 54 anniversaire du parti démocratique gabonais (PDG), mais pas pendant la bousculade. Max a été tué dans un bar au quartier wendjé, à quelques encablures de la place des fêtes de Franceville, où s’est tenue le meeting du PDG.

Dans ce bar, Max aurait discuté l’occupation d’une chaise avec un autre jeune de sa génération qui lui, n’a pas hésité de lui ôter prématurément la vie.

Pour ces derniers, <<les gens diffusent des fausses informations>> pour tenter d’ entacher l’image du parti d’Ali Bongo Ondimba et lui en rendre responsable.

Cependant, ont-ils, quand-même, reconnu qu’il eût effectivement une petite bousculade lors du partage du « franc de meeting » promis aux jeunes qui ont accepté de venir assister à cette célébration politique.

Ce qui pourrait porter à la conclusion selon laquelle, ces jeunes se sont retrouvés dans les bars approximités du lieu de la fête, après avoir perçu leur FCFA du meeting, comme remerciements pour leur présence.

ethiquemediagabon@gmail.com

ethiquemediagabon.com


LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !
Journaliste

Journaliste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.