[Justice] encore du rififi à Leconi: la libération de trois présumés assasins par le tribunal de Franceville fait jaser

[Justice] encore du rififi à Leconi: la libération de trois présumés assasins par le tribunal de Franceville fait jaser
Les trois présumés criminels rituels entourant feu Rigobert Kaloulou, dit Ngambou, en tee-shirt blanc sur le côté gauche. ©RD.EMG
LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !

Telle une coutume, il ne se passerait plus une seule année, à Leconi, sans que les voix ne s’élèvent. Cette fois-ci, c’est la légèreté dans le traitement d’une affaire  » criminelle  », par le tribunal de Franceville, qui serait à l’origine de cette énième montée de colère et de psychose chez les populations de Leconi. Les présumés assasins de feu Rigobert Kaloulou auraient bénéficié d’une mise en liberté, grâce à une mains noire, après près de 4 ans pasés à la prison centrale de Franceville sans véritable jugement.

Les trois présumés criminels rituels entourant feu Rigobert Kaloulou, dit Ngambou, en tee-shirt blanc sur le côté gauche. ©RD.EMG

Après avoir fait l’actualité en 2018 et arrêtés par les éléments de la Direction Générale de Recherche (DGR) pour le kidnapping et l’assassinat d’un certain Kaloulou Rigobert, affectueusement appelé NGAMBOU, les trois hommes de mains d’un des parlementaires des plateaux refont surface et font encore parler d’eux.

Il s’agit de Messieurs Otounou Solem, Ngoyi et Gilbo, allias Marabout. Les trois auraient été libérés en catimini, en fin de semaine dernière.

Selon des sources concordantes en provenances de Leconi, ces présumés assasins jouirraient d’une protection qui leur est conférée grâce à un certain nombre d’hommes politiques des plateaux pour qui, ils travailleraient. Ce serait donc au nom de cette protection et de la confiance qu’on les sortirait de la maison d’arrêté de Yéné(Franceville), qu’ils se seraient abstenus de faire des révélations sur l’affaire qui les accablait tout ce temps.

Les trois sbires auraient donc été libérés, avec des promesses, qu’il leur serait offerte une nouvelle vie en récompense de leur silence et des 4 années passées en prison.

Pour rappel, ces trois présumés criminels rituels avaient été arrêtés suite à la disparition d’un monsieur qui, vivant seul, avait été kidnappé chez lui, sans que son corps ne soit retrouver jusqu’à ce jour.

Ainsi, arrêtés à cinq,  deux parmi eux avaient perdu la vie en prison. Le premier avait été retrouvé mort dans sa cellule avec des hématomes sur le corps; alors que le deuxième serait mort des suite d’une maladie.

La libération des trois survivants de cette à faire a déjà commencé à éveiller la colère et la peur dans les plateaux.

Hermann L.


LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !
Éthique Média Gabon

Éthique Média Gabon

Ethiquemediagabon.com est un site généraliste d'actualités; un espace publicitaire, d'annonces et de partage des vues sur la société. L'action sociale est notre leitmotiv.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.