[Gabon]Mairie de Libreville: nouvellement élue maire, Christine Mba Ndutume resilie certains contrats trouvés

[Gabon]Mairie de Libreville: nouvellement élue maire, Christine Mba Ndutume resilie certains contrats trouvés
LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !

Nouvellement élue à la tête de la Mairie centrale de Libreville, Christine Mba Ndutume a déjà opté pour la suspension de certains contrats laissés par son prédécesseur, Eugène Mba, reliant son institution municipale à certaines entreprises de la place. C’est le cas du contrat liant la mairie de Libreville et la boîte Jeta Groupe, visant le curage des bassins versants dans les 6 arrondissements de Libreville.

Vue de l’hôtel de Ville de Libreville

Lancé depuis le 20 mai dernier, par l’ancien Maire de Libreville Eugène Mba, le contrat liant la Mairie centrale de Libreville à l’entreprise Jeta Groupe est pour l’heure en suspend avec l’arrivée du nouveau maire.

En effet, à peine élu, le nouvel édile de la Mairie de Libreville, Christine Mba Ndutume a décidé de suspendre le contrat existant entre ces deux structures.

Le contrat, actuellement sous veille, visait le curage des caniveaux,  et des bassins-versants en zones inondables non pris en compte par l’Etat.

Malheureusement pour lui, Jeta Groupe qui vient de voir son contrat être suspendu, semble-t-il ne pas plaire au nouveau patron de l’hôtel de ville de la capitale gabonaise, madame Christine Mba Ndutume; quoique cette décision semble déjà faire couler beaucoup d’encre et de salive dans le camp de Jeta Groupe et ne les a pas laissé sans expression.

<<La mairie nous a envoyé un document pour suspendre les travaux. C’est donc sur la base de celui-ci que nous avons suspendu les contrats de travail des employés.>>, a indiqué la direction de Jeta Groupe.

Ainsi dit, serait-on être amené à nous poser la question de savoir quel serait le motif qui aurait conduit Christine Mba Ndutume à suspendre cet engagement pris par son prédécesseur, sachant qu’en administration c’est la continuité qui devrait primer?

En outre, l’autre gros questionnement est Celui en rapport avec les contrats de travail des employés de Jeta Groupe affectés sur ces sites. Qu’en serait-il de leur devenir ?

Vivement que les mesures soient prises pour qu’ils ne soient pas abandonnés à eux-mêmes.

CWO., pour la rédaction d’éthique média Gabon


LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !
Journaliste

Journaliste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.