[Gabon] Transport suburbain: bientôt des réformes pour réglementer activité des « Clandos »

[Gabon] Transport suburbain: bientôt des réformes pour réglementer activité des « Clandos »
LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !

L’activité de transport suburbain pourrait bientôt connaître d’importantes réformes, allants dans le sens d’un début de réglementation de l’activité. Principaux acteurs de cette activité, les clandomen de la Capitale gabonaise (Libreville) se sont retrouvés, hier mercredi 15 juin 2022, autour du président du Syndicat libre des transporteurs terrestres du Gabon (Syltteg), pour être edifiés sur des mesures qui sont en voie d’être prises pour harmoniser, réglementer ou encore encadrer leur activité. De ces mesures, on compte l’harmonisation de la couleur des véhicules et l’importance de la propreté dans l’exercice de cette activité.

Fonctionnant depuis belle lurette comme un secteur d’activité anarchique et informel, l’activité de transport suburbain veut faire peau neuve, en se créant une nouvelle image, et donc, une nouvelle identité, pouvant facilité son identification parmi les autres secteurs.

C’est en ce sens que ce mercredi 15 juin 2022, Jean Robert Menié, le Président du SYLTTEG, a procédé à la sensibilisation des acteurs de cette activité sur les mesures qui sont en voie d’être prises pour mieux la réglementer.

De ce fait, il a fait savoir à ses syndiqués la nécessité de l’approche de la couleur unique pour tous les clandos de la ville. Ainsi donc, c’est la couleur du soleil, pour ne pas dire la couleur jaune, qui a trouvé l’approbation de tous.

Ainsi, lorsque tout sera fin prêt, les véhicules de transport suburbain de la ville de Libreville, prosaïquement appelés clandos, seront facilement identifiables grâce à la couleur jaune qui sera la même pour tous.

Mais en attendant, le président du SYLTTEG a appelé les uns et les autres à déjà se tenir prêts pour cette réforme, mais aussi à s’arranger à toujours garder leurs véhicules propres, vu leur importance et le rôle qu’ils jouent dans le quotidien des citoyens.

<<… pour l’instant, préparez-vous à mettre vos voitures en jaune. Je suis venu vous dire de mettre les voitures en jaune, arrangez vos voitures>> leur a-t-il annoncé avant d’ajouter ce qui suit, pour pas faire allusion à l’achat des numéros de portières qui sont un autre élément de repérage.

<<Si on veut identifier les clandos, il faut non seulement la couleur mais aussi les autocollants sur lesquels se trouvent des numéros d’identification. Ça permet de distinguer ceux qui sont en règle aux vrais clandestins qui circulent à travers la ville>>.

Entre temps, Monsieur Jean Robert Menié a invité ces derniers à veiller à la propreté de leurs moyens roulants qui, souvent très sales, mettent en mal leurs clients, salissant parfois leurs tenues alorsqu’ils sortent tout propre de chez eux et, sont censés rentrer tels qu’ils sont sortis, donc propres.

Après cette rencontre d’hier, d’autres sont prévues dans les tous prochains jours avec le maire de Libreville, dans l’optique de valider toutes ces propositions de réformes et les faire appliquer.

CWO


LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !
Éthique Média Gabon

Éthique Média Gabon

Ethiquemediagabon.com est un site généraliste d'actualités; un espace publicitaire, d'annonces et de partage des vues sur la société. L'action sociale est notre leitmotiv.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.