[GABON] reprise des cours: le bureau du conseil provincial de la jeunesse du Haut Ogooué en visite dans les établissements de Franceville

[GABON] reprise des cours: le bureau du conseil provincial de la jeunesse du Haut Ogooué en visite dans les établissements de Franceville
LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !

En prélude à la reprise des cours annoncée pour le lundi 20 juillet 2020, le bureau du Conseil Provincial de la Jeunesse du Haut-Ogooué a effectué une visite d’inspection ce lundi 13 juillet dans les établissements scolaires de la capitale altogoveenne, afin de faire un état des lieux des engagements pris par le gouvernement pour un retour sans risques dans les salles de classe.

De cette sortie, l’on pourrait retenir ce qui suit, tel que résumé par le Bureau du conseil provincial de la jeunesse du haut Ogooué.

<<Si au niveau interne de chaque établissement des efforts ont été consentis pour un arrimage des effectifs à 20 élèves par groupe classe via le réaménagement des emplois du temps, ce n’est pas le cas pour la partie gouvernementale. En effet, seule la désinfection de quelques établissements notamment publics a été effectuée, les structures scolaires privés laissés pour compte comme d’habitude alors que, dans ce contexte de crise sanitaire, tous les élèves aussi bien du public que du privé ont le droit d’être protégés par l’État. C’est là, une réalité discriminatoire que le Conseil Provincial de la Jeunesse du Haut-Ogooué condamne. Excepté le processus de désinfection des établissements qui est en marche, aucun autre dispositif de sécurisation des apprenants, du personnel enseignant et administratif (espace de désinfection des mains, gels et masques) n’est effectif à une semaine de la reprise des cours.

C’est pourquoi, conscient de son action en faveur de la protection des jeunes contre tout fléau susceptible d’obstruer leur bien-être, le CPJ-HO invite le gouvernement à :

✓ Respecter l’ensemble des préalables garantissant la sécurité des apprenants et des enseignants ;

✓ Étendre les actions aux établissements privés qui doivent être pris au même titre que les établissements publics dans le cadre de la riposte contre la Covid-19.>>

Ainsi dit, et au regard de l’engagement et la démarche entreprise, on pourrait arriver à la conclusion d’être face à une organisation jeunesse responsable et consciente de sa mission première qui n’est autre que d’être au service de la jeunesse altogovéenne.  C’est donc là une sortie nécessaire, qui devrait être très souvent reproduite au regard de son objectif.

À cet effet, le gouvernement serait  tenu à l’œil par le porte voix de la jeunesse. Il serait donc mieux pour lui qu’il tienne compte des recommandations, voir des propositions faites par ces acteurs jeunesse car, ils pourraient être les mieux indiqués pour faire des propositions qui cadrent réellement avec les aspirations des élèves dans ce cas précis.

Vivement que cela arrive aux oreilles de qui de droit.

Bureau CPJ’HO

© Rédaction Éthique Média Gabon


LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !
Éthique Média Gabon

Éthique Média Gabon

Ethiquemediagabon.com est un site généraliste d'actualités; un espace publicitaire, d'annonces et de partage des vues sur la société. L'action sociale est notre leitmotiv.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.