[Gabon] réouverture des lieux de culte : Geoffroy Foumboula Libeka s’exprime

[Gabon] réouverture des lieux de culte : Geoffroy Foumboula Libeka s’exprime
LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !

LIBRE PROPOS, CONDITIONS EXIGÉES AUX COMMUNAUTÉS CHRÉTIENNES POUR LA REPRISE DES CULTES,MON REGARD FROID: QUAND LE GOUVERNEMENT PRÉSENTE LE LIEU DE CULTE ET LE CHRÉTIEN,COMME LE GRAND DANGER D’UNE DEUXIÈME VAGUE DE CONTAMINATION A LA COVID-19 AU GABON?

Geoffrey Foumboula Libeka

Pas besoin de revenir sur ce qui se sait déjà, mais je reste toutefois dubitatif sur le danger que présente le lieu de culte dans la lutte contre la COVID-19.
Occasion pour moi de faire constate à la lecture des faits, que le problème ici n’est pas de protéger le citoyen gabonais, mais de rendre difficile l’accès au lieu de culte et limiter au maximum la communion fraternelles.
Choses étonnantes, quand on sait que le Président est musulmans, plus de la moitié du Gouvernement se dit fervents croyants.
Le Ministre de la Santé en répondant à l’interview de Gabon 24, sur la question de la limitation des fidèles à 30 dans les Eglises et à plus de 30 dans les écoles, le Ministre répondait ceci: « Il y’aurait des dérogations spéciales pour certains secteurs essentiels ».
Une réponse que j’ai trouvée désolée absurde car le Ministre ne peut scientifiquement démontrer qu’un groupe de 60 personnes dans une salle de 20 ou 30 mètres carrés en tant qu’élève, est moins exposés à la COVID-19 que ce même groupe de 60 personnes dans un lieu de prière de 100 à plus de 1000 mètre carré.
En quoi l’élève qui se rend en classe sans tests COVID-19 hebdomadaire est plus sujets à risque quand il décide de se rendre à son lieu culte? En quoi le parent qui se rend chaque jour au marché, emprunte les transport en commun,se rend dans les hopitaux,etc…sans présenter à chaque fois son test COVID-19 est plus sujet à risque au moment où ce même parent se rend dans son lieu de culte? En quoi le Ministre, le Député, le Sénateur, le professionnel,etc…qui se rend chaque jour à son lieu de travail sans présenter son test COVID-19 deviendrait-il un sujet à risque lorsqu’il décide de se rendre à son lieu de culte d’où obligation lui est faite de présenter un test.

Loin de toute passion, si la volonté du Gouvernement est protéger le citoyen de la COVID-19, comment comprendre que le même citoyen soit libre de ces mouvements sans présenter de test COVID-19, mais devient un danger quand il décide d’aller dans son lieu de culte?

Au delà de la privation ses libertés,c’est une stigmatisation et une insulte aux membres d’une association car l’Eglise au sens juridique en est une. C’est un procès d’intention aux lieux de cultes, que le Gouvernement présente comme le lieu à éviter si l’on ne souhaite pas être contaminé par la COVID-19. C’est une insulte à l’hygiène et à la responsabilité du citoyen selon qu’il est pratiquant d’un culte comme pour dire, hors de ton lieu de culte tu ne présentes aucun danger, mais une fois à l’intérieur, vous devez tellement irresponsable et tellement crasseux qu’il faut qu’on s’assure en amont que vous ayez vos tests à chaque fois que vous décidez d’y aller.

Au delà du fait d’exercer le culte, c’est la dignité du citoyen gabonais qui pratique un culte qui remise en cause, c’est son sens de l’hygiène et de la responsabilité car pour le Gouvernement, tous les pratiquants des cultes sont responsables et hygiéniques quand ils sont loin de leurs lieux de cultes, mais deviennent irresponsables et sales quand ils décident de rentrer dans leurs lieux de cultes.

Par ce texte, j’insiste, persiste et peste, les mesures du gouvernement sur la reprise des activités religieuses ne sont autres qu’une stigmatisation du citoyen croyant le présentant comme le premier agent vecteur de la COVID-19 à cause de son manque d »hygiène et de son irresponsabilité d’une part et présente les lieux de cultes comme les endroits à absolument éviter pour se prémunir de la COVID-19.

Cela constitue une atteinte plus que grave aux droits et devoirs d’une communauté, la communauté religieuse qui se retrouve stigmatiser et accuser par le Gouvernement d’être les principaux agents vecteurs de la COVID-19 au Gabon.

ENCORE FOIS,QUE LE GOUVERNEMENT DÉMONTRE SCIENTIFIQUEMENT QUE LE MEME CITOYEN EST MOINS DANGEREUX QUAND IL EST HORS DE SON CULTE QUE QUAND IL EST A L’INTÉRIEUR.

Geoffroy FOUMBOULA LIBEKA
Ambassadeur Leadership et Engagement Jeunesse du Gabon

@Ethiquemediagabon.com


LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !
Éthique Média Gabon

Éthique Média Gabon

Ethiquemediagabon.com est un site généraliste d'actualités; un espace publicitaire, d'annonces et de partage des vues sur la société. L'action sociale est notre leitmotiv.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.