[GABON] MAIRIE DE LIBREVILLE : PLUS AUCUN CONTRÔLE MUNICIPAL NE SERA AUTORISÉ AVEC UN ORDRE DE MISSION PORTANT LA SIGNATURE DE LÉANDRE ZUE.

[GABON] MAIRIE DE LIBREVILLE : PLUS AUCUN CONTRÔLE MUNICIPAL NE SERA AUTORISÉ AVEC UN ORDRE DE MISSION PORTANT LA SIGNATURE DE LÉANDRE ZUE.
LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !

Contrôles intempestifs et anarchiques à l’hôtel de ville de Libreville : désormais plus aucun ordre de mission non signé par Serge Williams AKASSAGA ne passera! C’est du moins ce qu’a annoncé le nouvel édile par intérim de la capitale gabonaise.

Serge Williams AKASSAGA, le maire par intérim de Libreville.

« Pour compter du 10 octobre, toute mission de terrain, reste impérativement subordonnée, à la présentation d’un ordre de mission en bonne et due forme, en cours de validité et signé par le maire intérimaire », a annoncé le maire intérimaire de la Commune de Libreville, M. Akassaga Okinda.

En rendant public cette information, l’édile de la capitale gabonaise a par la même occasion attiré l’attention des agents économiques, notamment des opérateurs, sur la nécessité pour eux d’être dorénavant exigeants vis-à-vis des agents contrôleurs municipaux car, selon lui des agents municipaux effectuant des contrôles sur le terrain, aupres des opérateurs économiques ne devraient plus être détenteurs des ordres de mission signés par son prédécesseur, Léandre Nzué, car désormais plus conformes. Le signataire étant préventivement derrière les barreaux, à sans famille, depuis le 15 septembre dernier, pour détournement  présumé des deniers publics et de blanchiment des capitaux.

Avec cette annonce, le nouveau maire de Libreville voudrait peut être marquer d’une empreinte indélébile son passage à la tête de cette institution municipale.

Seulement, avec l’évolution des nouvelles technologies, et de l’augmentation sans cesse du nombre des cas de fraude sur des documents officiels, avec la falsification des signatures des autorités, l’hôtel de ville devrait se mettre dans une posture pédagogique et instructive pour amener ses partenaires directes, notamment des opérateurs économiques, qui sont pour certains non lettrés, à être capables de distinguer un faux d’un vrai ordre de mission.

Cependant, quel est le dispositif mis en place pour permettre aux opperateurs économiques de signaler des cas d’abus et de faux ordres de mission qui leur seraient présentés par des véreux et faux contrôleurs municipaux ?

L’hôtel de ville devrait penser à trouver une réponse à cette préoccupation réaliste, ou encore la vulgariser si existe-t-elle déjà.

Vivement que celà soit surveillé et, allège un peu les souffrances des agents économiques subissant ces contrôles quotidiens.

O.N.U., pour la Rédaction d’Éthique Média Gabon


LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !
Éthique Média Gabon

Éthique Média Gabon

Ethiquemediagabon.com est un site généraliste d'actualités; un espace publicitaire, d'annonces et de partage des vues sur la société. L'action sociale est notre leitmotiv.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.