[Gabon] Libreville : Il poignarde à mort sa partenaire au quartier Camp de Boys

[Gabon] Libreville : Il poignarde à mort sa partenaire au quartier Camp de Boys
LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !

Hier mercredi 23 mars 2022, un homme nommé  »Claude » a assassiné sa compagne appelée  »Carole ». L’assassinat a eu lieu à Libreville, précisément au quartier Camp de Boys. Il l’a poignardé dans le dos avant de se retirer de la scène de crime.

Entrée principale de la prison centrale de Libreville

C’est une affaire à couper le souffle que les habitants du quartier Camp de boys, à Libreville, ont vécu.

Il s’agit de l’assassinat prémédité de Carole, une jeune compatriote, la trentaine révolue, mère de plusieurs enfants dont un de seulement 5 mois.

ORIGINES DE L’ASSASSINAT

En effet, suite à de nombreuses incompréhensions et violences conjugales, la jeune dame avait décidé de s’extirper de la douloureuse relation et aller loyer une chambre qu’elle payerait grâce à son salaire de gérante. Chose que son compagnon ne va pas apprécier.

Le jour du crime, donc hier, le présumé assassin est allé trouver sa victime à son lieu de travail. Elle était gérante d’un bar.

Sans perdre du temps, il va saisir sa victime, mettre sa tête entre ses jambes et la poignarder au dos, avant de tourner le couteau deux fois dans la blessure.

Ce sont donc les cris d’une cliente, qui a assisté au macabre spectacle, qui alerteront le voisinage, grâce auquel Claude sera neutralisé.

<<… il s’est assis en face d’elle puis, il l’a traîné de force pour mettre sa tête entre ses jambes. Il l’a immobilisée, a sorti un couteau de son pantalon et le lui a enfoncé avec une violence au dos. Ensuite, il a tourné le couteau à deux reprises sans le retirer.>> a-t-elle témoigné.

Cependant, lors de la perquisition faite à son domicile, les agents de la gendarmerie du gros bouquet ont découvert une lettre qui faisait foi de sa mauvaise intention et pourrait légitimer l’hypothèse d’un assassinat, d’un crime prémédité.

<<Je vais te tuer avant le lundi 28 mars>> avait-il écrit cette lettre.

Ainsi, après avoir commis son horrible acte, l’homme a été neutralisé et mis à la disposition de la loi. Actuellement, il est entre les mains des autorités judiciaires et devra comparaître devant le tribunal pour répondre de son acte.

CWO


LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !
Journaliste

Journaliste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.