[Gabon] Insalubrité : bientôt la création d’un centre de traitement et de valorisation des Déchets dans le Grand Librevill

[Gabon] Insalubrité : bientôt la création d’un centre de traitement et de valorisation des Déchets dans le Grand Librevill
LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !

Le Gabon et l’Union européenne (U.E) comptent, dans les jours ou mois avenir, créer un centre de traitement et de valorisation des déchets pour le Grand Libreville. C’est du moins ce qui en ressort de la rencontre qui a eu lieu entre, Carmen Ndaot, Ministre de la Promotion des Investissements, des Partenariats Publics-Privés, chargé de l’Amélioration de l’Environnement des Affaires, une Délégation de l’Union européenne au Gabon et une délégation de consultants mandatés par la Banque Européenne d’Investissements (BEI) en mission à cet effet à Libreville.

Lancé en 2020, puis suspendu pour des raisons de crise sanitaire, le projet de création d’un centre de traitement et de valorisation des Déchets dans le grand Libreville semble reprendre son cours.

Hier vendredi 09 août, le ministre de la Promotion des Investissements, des Partenariats Publics-Privés, chargé de l’Amélioration de l’Environnement des Affaires a, dans la poursuite de ce projet, reçu en séance de travail,une délégation de consultants mandatés par la Banque Européenne d’Investissements (BEI), sous le regard de Yannick Ongonwou Sonnet, Haut-Commissaire à l’Environnement et au cadre de Vie, et de Jean-Jacques Forté, chargé d’affaires a.i. à la Délégation de l’Union européenne au Gabon.

Il était question pour les parties présentes à cette rencontre, de revisiter le partenariat liant la République gabonaise et l’Union européenne (U.E). Accord visant création d’un centre de traitement et de valorisation des Déchets à Libreville. Ce projet sera financé par la Banque européenne d’investissement(BEI).

Ledit projet, une fois concrétisé, permettra aux autorités gabonaises de résoudre la question de la gestion des Déchets et de l’insalubrité dans le Grand Libreville.

Ainsi, il faut rappeler que, ce projet rentre en droite ligne dans le cadre de l’initiative « Clean Oceans project Indentification and Preparation(link is external) ». Seulement, il n’en est pas le premier de ce genre. Plusieurs morts nés sont passés avant, et rien de concret n’en est sorti.

Vivement que celui-ci ne soit pris en otage par les mêmes réalités et le syndrome d’éléphant blanc ; mais qu’il porte des fruits.

CWO., pour la Rédaction d’Éthique Média Gabon

ethiquemediagabon.com

E-mail : ethiquemediagabon@gmail.com

WhatsApp : 04426723


LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !
Journaliste

Journaliste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.