[Gabon] Gestion des fonds COVID-19 : deux cabinets de la Présidence de la République interpellés par le COPIL CITOYEN

[Gabon] Gestion des fonds COVID-19 : deux cabinets de la Présidence de la République interpellés par le COPIL CITOYEN
LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !

Deux cabinets de la Présidence de la République gabonaise interpellés par le Copil Citoyen, dans le cadre de la phase deux de sa mission de contrôle et d’interpellation des personnes physiques et morales, qui auraient participer dans la chaîne de gestion des fonds COVID-19. Deux courriers ont donc été déposés, hier mercredi 27 avril 2022, dans deux cabinets bien identifiés du Palais du bord de Mer.

Les membres du COPIL CITOYEN lors d’une conférence de presse à Libreville

Dans le cadre de ses missions, allant dans le sens du controle de la gestion des fonds COVID-19, le COPIL CITOYEN s’est rendu, hier mercredi 27 avril 2022, à la Présidence de la République pour déposer deux courriers.

Ces courriers déposés, à la Présidence de la République, étaient destinés aux cabinets  du Directeur de Cabinet Adjoint et du porte parole de la Présidence de la République.

Le Premier cité a été saisi par l’instrument citoyen de contrôle de l’action publique, pour solliciter de lui des données explicatives pour l’achat de 1000 lits, qui auraient coûté une fortune au Copil Gabonais.

Le courrier déposé au cabinet du Directeur de Cabinet Adjoint de la Présidence de la République objecte d’amener les Responsables dudit Cabinet à donner des éclaircissements « sur les 20 milliards de dépenses pour l’achat de 1000 lits d’hospitalisation, 145 lits de réanimation, 145 respirateurs achetés à plus de 4 milliards, près de 17 millions de masques. »

Dans cette démarche, le COPIL CITOYEN s’est interrogé sur l’implication du DirCab Adjoint de la Présidence de la République, dans l’exécution de ces dépenses, alors qu’il n’est ni ordinateur, ni membre du Copil Gabonais.

<<… le Directeur de Cabinet Adjoint de la Présidence de la République n’étant ni ordonateur, encore moins membre de la riposte COVID, en engageant ces dépenses, est-ce un don de la Présidence de la République?>>, s’interrogeaient ces contrôleurs de la chose publique dans le rapport journalier publié hier mercredi 27 avril 2022.

Quant au courrier numéro deux, il a été déposé au Cabinet du porte-parole de la  Présidence de la République. À ce dernier, le COPIL CITOYEN demande des explications pour avoir validé des factures des fournisseurs communication, sans être membre de la sous-commission communication dans le cadre de la riposte Covid-19.

<<... sans être membre de la sous-commissions communication des ripostes COVID-19…>>, le porte parole de la Présidence de la République <<…est celui ayant validé les factures des fournisseurs communication.>>, a relevé le rapport.

 On parlerait d’un règlement de <<…près de 80 millions de FCFA de factures communication adressées à la Présidence de la République.>>, tel que mentionné dans le rapport du COPIL CITOYEN.

Ainsi donc, étant dans une démarche citoyenne, qui lui va très bien comme un gant, le COPIL CITOYEN souhaite simplement avoir plus d’informations sur ces anomalies constatées, avant la production de son deuxième rapport portant sur le contrôle physique.

Par cette démarche, les membres de cette entité hautement citoyenne dont son porte-parole, Geoffroy Foumboula Libeka et les autres, expriment là, leur citoyenneté.

 

UNO


LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !
Éthique Média Gabon

Éthique Média Gabon

Ethiquemediagabon.com est un site généraliste d'actualités; un espace publicitaire, d'annonces et de partage des vues sur la société. L'action sociale est notre leitmotiv.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.