[Gabon] Fait divers : un oncle viole et enceinte sa nièce de 11 ans

[Gabon] Fait divers : un oncle viole et enceinte sa nièce de 11 ans
LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !

 Il viole et enceinte sa nièce de 11 ans dans la province de l’Ogooué maritime. Le fait divers qui s’est produit dans la commune de Port-Gentil, notamment au quartier Bac aviation, a fortement ému l’ensemble de la population de ce quartier. Il s’agit de sieur Éric MOUKAGNI, l’oncle incestueux, la trentaine révolue, qui a commis un abusant sexuel sur sa nièce, agée seulement de 11 ans.

Le fait divers qui fait parler de lui actuellement, est un fait de société tres récurrent au Gabon. Ce dernier  vient mettre en lumière une problématique sociétale qui semble être classée au rang des tabous au sein de plusieurs familles gabonaises.

Résident au quartier Bac aviation dans la commune de Port-Gentil, un homme appelé Éric MOUKAGNI, la trentaine révolue, aurait violé et enceinté sa nièce âgée d’à peine 11 ans et, dont il était le tuteur.

En effet, orpheline de père, la nièce et victime de son bourreau d’oncle, aurait subi, pendant près de cinq années, des abus sexuels de la part du petit frère de son défunt père. Le mis en cause, pour tenir en sous silence sa victime, l’aurait pendant longtemps menacée. Il lui prendrait un rendez-vous avec la mort  si jamais elle osait toucher un mot à quiconque.

La grossesse étant révélatrice des antécédents cachés car, finissant toujours par apparaître, elle a finira par faire éclater l’affaire. Elle a éclaté juste après que << la tante, venue leur rendre visite a constaté que la jeune fille était enceinte.>> C’est du moins ce qui nous a été rapporté par une source proche de la famille.

Par ailleurs, c’est au nom de cette même vérité que, la tante de la jeune fille et sœur du présumé Oncle incestueux, ira porter plainte contre son aîné au commissariat central de Port-Gentil.

Face aux faits qui lui sont reprochés, Éric MOUKAGNI, va nier en bloc le fait d’être l’auteur de la grossesse dont les examens gynécologues donnent 4 mois.

A ce propos, l’antenne provinciale de la police judiciaire s’est saisie de l’affaire. Le prédateur sexuel qui aurait longtemps pratiqué des expériences sexuelles sur sa propre nièce a été mis sous mandat d’arrêt et présenté au juge d’instruction pour répondre des actes pour lesquels il pourrait être inculpé: viol sur mineur et inceste.

Pour rappel, la constitution gabonaise prévoit, dans son article 401, une peine de 15 ans de réclusion criminelle et d’une amande de 50.000.000 FCFA au plus, en cas de viol constaté.

En outre, pour la peine relative à l’inceste, la constitution prévoit dans son Article 403, 5 ans d’emprisonnement et une amende de 50.000.000 au plus, ou seulement l’une de ces deux peines, pour quiconque se rendrait coupable d’inceste.

Vivement que la justice fasse son travail afin que justice soit rendue. Mais surtout que cette petite qui a été longtemps abusée seulement par son oncle soit encadrée et psychologiquement suivie afin qu’elle demeure équilibrée.

A. B, pour la Rédaction d’Éthique Média Gabon


LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !
Éthique Média Gabon

Éthique Média Gabon

Ethiquemediagabon.com est un site généraliste d'actualités; un espace publicitaire, d'annonces et de partage des vues sur la société. L'action sociale est notre leitmotiv.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.