[Gabon] Enseignement supérieur: pas de cours à l’UOB et dans toutes les Écoles Supérieures le 11 avril prochain

[Gabon] Enseignement supérieur: pas de cours à l’UOB et dans toutes les Écoles Supérieures le 11 avril prochain
*** Local Caption *** Les Žtudiants de l'UOB aprs le dŽcs de leur collgue.
LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !

 

l’Université Omar Bongo (UOB) sera fermée le 11 avril prochain. Aucune activité pédagogique ou de recherche ne se fera à cette date, tel que l’a indiqué le Syndicat National Enseignants Chercheurs et Chercheurs (SNEC) lors de l’Assemblée Générale (AG), tenue ce lundi 04 avril 2022 au sein dudit temple du savoir. Le SNEC va faire sien le mouvement de protestation initié par la CONASYSED pour la libération de Jean Rémy Yama.

Aperçu de l’entrée principale de l’université Omar Bongo (UOB)

L’UOB sera verrouillée le 11 avril prochain, il n’y aura ni cours, ni toutes autres activités de recherche scientifique.

C’est du moins l’un des points essentiels, qui étaient à l’ordre du jour de l’Assemblée Générale (AG) tenue ce jour par le syndicat des enseignants chercheurs.

En effet, ce lundi 04 avril 2023, le SNEC a tenu une AG au cours de laquelle a été acté  <<… le maintien de la fermeture du grand portail de l’UOB…>>.

Ceci  à cause, entre autres, du scepticisme qui plannerait autour des promesses faites par leur Ministère de tutelle, quant-à l’ouverture d’un dialogue social auquel prendraient part tous les acteurs de ce secteur.

Cependant, en décidant de maintenir hermétiquement fermé le « Grand Portail« (l’UOB), les responsables du SNEC ont résolu de pleinement s’engager et engager leur organisation syndicale dans le mouvement « École morte » du 11 avril prochain. Mouvement dont la CONASYSED est à l’initiative.

De ce fait, il sera exécuté l’arrêt total des cours et d’activités de recherche dans les universités, grandes écoles et des instituts supérieurs et de recherche. Ce, pour protester contre l’arrestation de Jean Rémy Yama et obtenir sa relaxation.

Ce serait donc un mouvement de contestation et d’avertissement auquel le SNEC appelle tous les enseignants-chercheurs et chercheurs à rejoindre pour une forte mobilisation et une efficacité dans l’action.

Rappelons que cette sortie du SNEC, en soutien à Jean Rémy Yama, vient s’ajouter à celle de la CONASYSED, qui en est l’initiatrice, et de celle du SEENA de feu Louis Patrick MOMBO.

Le 11 avril prochain pourrait donc être une journée morte pour l’Ecole et l’Université Gabonaises.

 

UNO


LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !
Éthique Média Gabon

Éthique Média Gabon

Ethiquemediagabon.com est un site généraliste d'actualités; un espace publicitaire, d'annonces et de partage des vues sur la société. L'action sociale est notre leitmotiv.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.