[Gabon] Enseignement supérieur : fermeture provisoire de l’Ecole Doctorale des Grandes Écoles, à qui profiterait t-elle?

[Gabon] Enseignement supérieur : fermeture provisoire de l’Ecole Doctorale des Grandes Écoles, à qui profiterait t-elle?
LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !

Les activités pédagogiques au sein de l’Ecole Doctorale des Grandes Écoles  (EDGE) sont désormais gelées. Ce depuis le 11 mai dernier, date de signature et de publication d’un arrêté du ministère de tutelle. Cet arrêté ayant pris effet à la date de signature, suspend les activités de ladite école; met fin aux fonctions de l’ancien directoire piloté par le Pr. Véronique Solange OKOME BEKA, tout en abrogeant toutes les dispositions légales prises avant cette date.

C’est donc par l’entremise de l’arrêté n°0055/MESRSTTENFC/CAB-M, mettant fin aux activités de l’Ecole Doctorale et portant mise en place d’un bureau provisoire, que la tutelle ministérielle s’est exprimée, par rapport au vent chaud qui soufflait au sein de cet établissement d’enseignement supérieur du troisième cycle.

Par cet arrêté, le Pr. Patrick Mouguiama-Daouda, ministre de l’enseignement supérieur, décide de sursoir les activités pédagogiques de l’ EDGE pour essayer de voir plus claire sur la gestion et le fonctionnement de l’établissement.

De cet fait, il ya lieu de préciser que cette décision ministérielle fait suite à toutes les tracasseries et malentendus que l’on a pu constaté depuis la nomination en 2020 de l’équipe OKOME BEKA. Tracasseries occasionnées par la posture à contre-courant prise par les directeurs de l’ENS, ENSET et l’ENEF.

L’article 1 de cet arrêté donne un aperçu général de ce ayant motivé cette décision. << Article 1: il est mis fin aux activités de l’Ecole Doctorale des Grandes Écoles du Gabon en abrégée EDGE, consécutivement à la révocation formée par les trois Grandes Écoles fondatrices de la convention pour  la mise en place de formations doctorales établie en date du 4 janvier 2021, entre l’ENSET, l’ENS et l’ENEF.>>

Ce-ci étant, un bureau provisoire, pour assurer la gestion administrative et financière de l’école ; et saisir la cour de comptes pour la gestion administrative et financière de sa création en 2016 à nos jours, a été mis sur pied. Il sera à cet effet dirigé par le Pr. Jean Aimé Pambou, enseignant à ENS, assisté de M. Samuel Ikogou (ENEF) et M. Rémy Mba Mbou (ENSET).

Par ailleurs, pour des besoins de service, le ministre fait obligation au DG de l’ENSET et à la Directrice Générale sortante de l’EDGE de se mettre, au besoin, à la disposition de l’équipe provisoire.

Enfin, pour le suivi et l’application de cet arrêté,a responsabilité est conférée aux SG et DG de l’enseignement supérieur ; et les DG des 3 grandes écoles.

Cependant, au regard de cette décision qui survient près d’un mois après le lancement des activités pédagogiques, à base des séminaires; et plusieurs mois après le bras de fer titanesque entre les trois DG des grandes écoles signataires de la convention et l’équipe du Pr. Véronique Solange OKOME BEKA, il y a lieu de se poser la question de savoir: à qui profiteraient réellement tous ces ralentissements et stationnements à en point finir au sein de ce temple dédié à l’illumination de la jeunesse gabonaise ?

Dans tous les cas, la problématique est posée et a chacun de se faire sa petite idée, après analyse objectifve des faits.

Aussi, un contrôle d’audit et une enquête approfondie de la cour de comptes au sein de cette école avec une autonomie de gestion serait la bienvenue. Car, cette guéguerre pourrait supposer l’existence d’une mine d’or cachée!


LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !
Éthique Média Gabon

Éthique Média Gabon

Ethiquemediagabon.com est un site généraliste d'actualités; un espace publicitaire, d'annonces et de partage des vues sur la société. L'action sociale est notre leitmotiv.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.