[Gabon] Embouteillage d’Akanda: la mauvaise communication du ministère des Travaux publics serait-elle à l’origine ?

[Gabon] Embouteillage d’Akanda: la mauvaise communication du ministère des Travaux publics serait-elle à l’origine ?
Une vue de l'embouteillage
LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !

Depuis le week-end dernier, la zone d’Akanda située dans le nord-est de Libreville était quasiment impossible d’accéder. Des monstrueux embouteillages dû au lancement des travaux d’agrandissement de la voie au niveau du giratoire des jardins jade à l’aéroport international Léon Mba de Libreville ont, fait vivre un enfer aux populations travaillant ou résident dans cette commune. Cependant, cette pénible et difficile situation serait t-elle dûe à la mauvaise communication du ministère des Travaux publics sur le lancement dudit chantier?

Une vue de l’embouteillage

Lancés, le vendredi 31 juillet dernier, par la société Sogea Satom dans le but d’agrandir la voie au niveau du giratoire des jardins de jade situés à l’aéroport international Léon Mba de Libreville, les travaux ont pris plus de temps que prévus tout en créant des monstrueux embouteillages dans cette zone.

Prévu démarrer le vendredi 31 juillet 2021 pour prendre fin le dimanche 2 juillet dernier, le chantier a finalement pris plus de temps que prévu, et la plage horaire choisie entre 22h et 5h du matin n’a pas été respectée.

Ainsi, ce non respect des horaires a fini par occasionner des infernales files d’attente des véhicules entrant et sortant de la plus jeune commune du Grand Libreville, notamment la commune d’Akanda.

Cependant, serait-il probable que la gros responsable dans cette affaire qui a mis en mal plusieurs compatriotes, les condamnant à passer des heures assis dans leurs véhicules, soit le ministère des Travaux publics qui, certainement n’a pas bien communiqué ou encore n’aurait pas utilisé la bonne méthode de communication visant à conduire les usagers de cette voie publique à une anticipation dans la prise des dispositions idoines. Cela parceque cette inconfortable situation a réussi à faire rater les vols à plusieurs voyageurs internationaux.

C’est le cas de monsieur Koulybali Idris, un homme d’affaires expatrié vivant au Gabon.

<<Je n’ai pas pu voyager car, en partant de chez moi pour l’aéroport international Léon Mba de Libreville, j’ai fait plus de 4 heures dans le véhicule. Cela m’a fait raté l’avion.>> nous a-t-il confié.

 

CWO., pour la rédaction d’éthique média Gabon


LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !
Journaliste

Journaliste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.