[GABON] Dépénalisation de l’homosexualité: 48 députés votent  »pour »

[GABON] Dépénalisation de l’homosexualité: 48 députés votent  »pour »
LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !

DÉPÉNALISATION DE L’HOMOSEXUALITÉ: pour ou contre?

Une séance plénière s’est tenue ce jour à l’Assemblée Nationale. Seance au cours de laquelle la représentation nationale devrait voter  »pour » ou  »contre » la dépénalisation de l’homosexualité au Gabon. Au sortir de celle-ci, 48 députés ont voté  »pour ».

En effet, le vote  »pour » ou  »contre » la proposition de texte de loi presentée à l’Assemblée Nationale par le gouvernement Julien NKOGHE BEKALE a eu lieu ce 23 juin 2020. On a enregistré à cet effet 24 votes contre; 25 abstentions et 48 votes pour la dépénalisation des relations contre nature.

La somme des votes  »contre » étant largement inférieure au nombre des votes en faveur de l’homosexualité, ce sont donc les parlementaires homosexuels qui remportent le vote et font place à la mise en pratique de cette pratique étrangère au peuple bantu.

Les 25 autres députés ayant opté pour l’abstention, leurs votes n’ont donc pas été comptés. À croire que leur présence n’etait donc pas nécessaire.

En gros, on retiendrait que la maison du peuple Gabonais a opté dans sa grande majorité pour l’autorisation de la sexualité contre nature.

Quelle abomination !

Cependant, parmi les députés ayant voté contre, on compte l’honorable Blaise Louembe qui, après le vote, s’est clairement exprimé sur son choix.

<<Je viens d’exprimer mon vote «contre » la dépénalisation de l’homosexualité.

Je fais parti des 24 députés ayant voté « contre », à nous s’ajoutent les 25 qui se sont abstenus ; seuls 48 autres ont voté « pour ».

Je reste solidaire de tout le reste du texte mais mes convictions religieuses, mon attachement à la constitution et à nos valeurs ances-trales ne me commandent pas d’autoriser ou d’encourager de tel-les pratiques.

Je suis fort aise et convaincu qu’ aucune communauté représenta-tive de mes électeurs ne m’a saisi ni recommandé, pour voter dans le sens d’encourager des pratiques homosexuelles. Ce qui rejoint ma propre conviction.>>

Ainsi s’est donc exprimé l’honorable deputé Blaise Louembe au sortir de cette séance plénière durant laquelle devrait être voter  »pour » ou  »contre » l’homosexualité.

Au regard du résultat issu de la chambre basse du parlement gabonais, on serait tenté de s’interroger sur ce qu’aurait été ce vote si on avait procédé par consultation directe du peuple. Même si on sait à peu près le choix qu’aurait fait le peuple dans sa grande majorité. Ce peuple qui malheureusement semble être mal représenté à l’Assemblée Nationale.

Hermann L. pour la Rédaction d’Éthique Média Gabon


LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !
Éthique Média Gabon

Éthique Média Gabon

Ethiquemediagabon.com est un site généraliste d'actualités; un espace publicitaire, d'annonces et de partage des vues sur la société. L'action sociale est notre leitmotiv.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.