[GABON] Département des Plateaux: détournement des fonds à la perception de Leconi

[GABON] Département des Plateaux: détournement des fonds à la perception de Leconi
LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !

Alors que la ville croupit dans le sous développement sous le regard impuissant des autorités locales qui, parfois, se plaignent du manque sinon de l’insuffisance du budget qui leur est alloué chaque année par l’État, le conseil municipal aurait, après moult manifestations de colère des populations platauniennes suivies des négociations avec les autorités, reçu une bagatelle sommes d’argent versée à la perception de Leconi sous chèques en guise de taxe que devrait régulièrement verser la Société SOBOLECO à la commune.

Malheureusement, cette contribution déjà jugée insuffisante mais acceptable par les populations aurait disparu du compte de la mairie de Leconi domicilié à la perception. C’est du moins ce que nous pourrons retenir à la lecture de l’article publié part la revue satirique local appelée  »ÔMITSA ». Un journal local qui s’érige en porte-voix des populations ne pouvant s’exprimer à haute et intelligible voix pour se faire entendre.

La suite de cet élément de presse est donc l’intégralité de l’article dédié à la question liée à ce détournement qui nous est explicité par la revue  »OMITSA » des plateaux.

👇🏻👇🏻👇🏻

LE JOURNAL ÔMITSÂ
ARTICLE
N00117/11/07/20 / lcn / actualités

MALVERSATIONS FINANCIÈRES AU TRÉSOR PUBLIC DE LÉCONI: LE PERCEPTEUR DANS LE COLLIMATEUR

Après l’article sur le différend financier et la polémique sur le détournement de fonds entre le maire de Léconi et le collecteur d’impôts, ÔMITSÂ a approfondi ses recherches sur cette affaire comme indiqué précédemment.

En effet il s’est avéré que le percepteur des impôts de Léconi profiterait de l’inatention du personnel financier de la mairie de Léconi pour jouer avec les fonds de cette dernière.

Des déficits de plusieurs millions ont été observés. Serait-ce les fonds de fonctionnement de la mairie ou aussi les 30 millions décaissés par Soboleco?

En effet, Soboleco a déposé deux chèques de 30 millions de FCFA chacun à la mairie de Léconi couvrant les années 2020 et 2021 au titre de la taxe locale.
Qui pourrait se donner des « grosses joues » pour s’amuser avec l’argent du contribuable surtout dans un territoire réputé beliqueux.

Selon les dernières nouvelles, les autorités provinciales auraient été approchées sur cette affaire et le percepteur aurait promis de rembourser l’argent utilisé de manière obscure.

Comment en sommes-nous arrivés à un niveau où le percepteur d’une ville pouvait jouer avec les fonds de la municipalité à la vue et connaissance de toute la ville?
Serait-ce le manque de vigilance de nos autorités municipales ou des comportements indolents de leur part.

Qu’en est-il des 30 millions versés par Soboleco dans tout cela?
Ce percepteur mérite une grande sanction plus qu’un simple remboursement. Au final on risquerait de prendre la ville de Léconi pour la cour du roi petau.

Qu’attend le maire de la ville pour utiliser à bon escient le butin de 30 millions reçu de Soboleco au profit de la ville de Léconi sachant que nous sommes presque au milieu de l’année et qu’aucun centime n’aurait été utilisé jusqu’à présent?

Est-ce un problème de conseils financiers en urbanisme et de contribution collective des forces vives de cette ville dans l’utilisation de cet argent?

Nous ne voulons pas que cette manne soit gaspillée par le percepteur car il aurait déjà si bien commencé.

Rappelons que ces 30 millions sont le fruit d’un effort collégial entrepris par la revue satirique ÔMITSÂ, activistes, société civile, associations et particuliers.
Ce minou doit être utilisé pour le bien des plateaux Batéké et avec consultations si nécessaire auprès de toutes les entités citées ci-dessus.

Le fruit de l’effort communautaire ne devrait pas être entre les mains ou sous le contrôle d’une autorité (percepteur) qui aurait déjà des antécédents de détournement de fonds.

On dit que « qui a volé un œuf volera un bœuf », au risque de voir cet argent s’évaporer, c’est à la mairie d’inspecter dessus et de commencer à l’utiliser à bon escient pour le développement de la ville de Léconi .

Un trésor public n’est pas une banque d’investissement.

À bon entendeur salut!

Igor Kakoua
Gustave Ololo
La plume intelligente au service des sans voix des Plateaux Batéké.
ÔMITSÂ la ndjourouga!

© Rédaction Éthique Média Gabon


LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !
Éthique Média Gabon

Éthique Média Gabon

Ethiquemediagabon.com est un site généraliste d'actualités; un espace publicitaire, d'annonces et de partage des vues sur la société. L'action sociale est notre leitmotiv.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.