[Gabon] Affaire BR-SARL: une lueure d’espoir au bout du tunnel pour ses épargnants victimes et leur défenseur le CAPPE

[Gabon] Affaire BR-SARL: une lueure d’espoir au bout du tunnel pour ses épargnants victimes et leur défenseur le CAPPE
LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !

Identifiant graphique EMG

Aussitôt rentré du Tchad, pour le suivi du dossier des épargnants abusés par la société le Bâtisseur des Richesses, BR-SARL, le Congrès des agents publics, parapublics et privés de l’Etat (CAPPE) a tenu, sous la conduite de son président Emmanuel Mve Mba, une conférence de presse au cours de laquelle il a expliqué les avancées de la plainte déposée à cet effet à la cour de justice de la CEMAC.

Au milieu, Emmanuel Mve Mba, le président du CAPPE @Emediagabon

Déposée le 5 février 2021 par le Congrès des agents publics, parapublics et privés de l’Etat (CAPPE) contre la Cobac et la CEMAC, ladite plainte a finalement été jugée recevable par la cour de justice de la CEMAC.

En effet, après examen du dossier par ladite cour de justice, la plainte déposée par le CAPPE pourrait porter des fruits et incarner un véritable regain d’espoir, non seulement pour la confédération syndicale qui s’est donnée la lourde mission de défendre ce dossier auprès de qui de droit, mais également pour les épargnants victimes de cette grosse escroquerie de la par de la société qui promettait monts et ciel à ces clients, transformés en victimes quelques années plutard ; notamment BR-SARL.

Sur ce, le Congrès des agents publics, parapublics et privés de l’Etat (CAPPE), par la voix de son président, s’est rejouit de cette avancée que connaîtrait le dossiers actuellement.

<<Face aux explications qui nous ont été données, et au regard des informations qui nous parviennent de nos sources, il en ressort désormais que la peur aurait changé de camp.>>,  a expliqué Emmanuel Mvé Mba, président du CAPPE, avant de relever le non soutien du gouvernement gabonais dans cette affaire. Celui-ci aurait refusé de les rapatrier au départ du Tchad. Ce, malgré la présence d’un avion du gouvernement gabonais au Tchad le jour des obsèques du président Idriss Deby Itno.

Toutefois, la COBAC aurait donc promis d’émettre une attention particulière sur cet dossier. De ce fait, un délais supplémentaire de 15 jours pour mieux analyser la situation et préparer les conclusions de la requête du CAPPE a été sollicité et accordé.

Vivement que cette affaire BR SARL qui a déjà endeuillé et affamé plusieurs familles trouve son épilogue au grand bonheur de tous les déflatés.

W. O., pour la rédaction d’éthique média Gabon

 

Identifiant graphique EMG

LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !
Journaliste

Journaliste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.