[France] Puy-de-Dôme: l’usine de fabrication du FCFA en feu

[France] Puy-de-Dôme: l’usine de fabrication du FCFA en feu
LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !

  • En France, l’usine de fabrication des devises, dont le FCFA, à pris feu ce mercredi 09 février 2022. Située dans le Puy-de-Dôme en France, l’imprimerie de la Banque de France a perdu une bonne partie de sa structure dans les flammes.
Vue de l’usine en flamme/ © L’Express.fr

Un incendie a été déclaré, ce matin du mercredi 09 février 2022 aux environs de 10h, à l’imprimerie de la Banque de France à Chamalières (Puy-de-Dôme).

L’incendie aussitôt déclaré, les flammes ont rapidement été maîtrisées aux alentours de midi. Heureusement pour les employés de cette fabrique, ce fût plutôt plus de peur que de mal. Aucune perdre en vie humaine n’a été déclarée, selon les informations publiées par notre confrère français, L’Express.fr

Seulement, à l’espace de quelques heures, donc de 10h15 à la mi-journée, avant qu’elles ne soient maîtrisées, les flammes ont réussi à embrasés une bonne partie de l’usine abritant L’imprimerie de la Banque de France.

« Il n’y a pas de victimes à déplorer si ce n’est quelques personnes incommodées par les fumées », a déclaré à la presse le lieutenant-colonel des pompiers Mickaël Besseyre.

Pour le bilan physique, on compte quelques blessés parmi les 387 personnes qui étaient présentes sur le site. Il s’agit notamment de  trente-quatre personnes légèrement blessées et dix autres, qui ont été évacuées au CHU, dont deux sapeurs-pompiers, selon le bilan établi par la préfecture de cette circonscription française.

Cependant, pour circonscrire le feu, ce sont environ 70 pompiers et 24 engins qui ont été mobilisés pour la cause, tel que l’indiquait le média français L’Express.fr, en référence aux informations tenues de la préfecture.

« Au départ, l’incendie était très violent (…) mais avec les moyens mis en oeuvre, nous avons pu endiguer assez rapidement le sinistre« , a précisé M. Besseyre.

Parti d’une « pièce restreinte« , le feu s’est propagé à un bâtiment de 300m2 dont la toiture a été percée. Par conséquent, « Il y aura forcément une incidence, sur la production de billets, mais nous ne sommes pas inquiets car l’outil global productif n’a pas été touché. Il faudra mettre en place des mesures adaptées (…) cela aurait pu être pire« , a souligné le directeur du site Pierre-Yves Boissinot.

Pour le préfet du Puy-de-Dôme Philippe Chopi, l’origine de l’incendie est encore inconnue.« On ne sait pas comment l’incendie s’est déclaré, il y aura forcément une enquête judiciaire ». Aussi, a-t-il  ajouté qu’il n’y aurait « pas de danger pour la population car il n’y avait pas de produits toxiques à l’endroit où le feu a pris ». 

Ainsi, aprèss cet incendie que vient de vivre une partie de la fabrique française des billets de banques, le déménagement de l’unité pourrait se faire ici et maintenant, tel qu’envisagé depuis plusieurs années. L’imprimerie, qui fabrique, entre autres, le FCFA, et ses près de 700 employés pourraient être déplacés vers un autre site.

Pour rappel, retenons que cette imprimerie installée en France, où sont fabriqués l’euro ( plus de la moitié de la production de l’usine), le FCFA et bien autres devises, a célébré, il n’y à pas longtemps, ses 100 ans d’existence. Elle imprime quelques 2,5 milliards de billets chaque année.

Entre temps, l’on pourrait déjà s’interroger sur l’impact que pourrait avoir cet incident sur la production des devises qui y sont imprimées telle que le FCFA.

UNO


LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !
Journaliste

Journaliste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.