[Fait divers] Ogooué Maritime : ils assassinent un compatriote pour une promesse d’une maison équipée et d’un peu d’argent

LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !

Au Gabon, dans la province de l’Ogooué Maritime, un compatriote avait été assassiné par deux hommes dans l’espoir de satisfaire leur appétit d’être bien logés et d’avoir une vie aisée. Un appétit démesuré qui les a conduits ce 27 juin 2022 devant cour criminelle à Port-Gentil.

Les deux complices condamnés à perpétuité devant la barre

C’est aucours de la 30ème audience consacrée aux sessions criminelles publiques, que Jean-Bernard Mangouka Kebilianou et Cyril Bissoua Memiaghé ont comparu devant la cour criminelle de Port-Gentil pour un assassinat prémédité d’il ya près de 5 ans. Un meurtre commis sur sieur Charles Moulengui Nzembou, sous une prétendue motivation d’une fallacieuse promesse d’une vie paradisiaque.

En effet, selon que rapporté par notre confrère Gabonactu.com, l’assassinat de Charles Moulengui Nzembou devrait, dans leur projet inhumain, conduire les deux complices, dont Jean-Bernard Mangouka Kebilianou et Cyril Bissoua Memiaghé, à l’extraction de ses organes vitaux qui devraient être vendus sur le marché noir dédié au crime rituel, en contrepartie d’un logement bien équipé et des moyens financiers, qui les auraient permis de mener une vie stable et aisée au village Mpaga, dans le Fernand Vaz à Port-Gentil.

Ce serait donc pour cette motivation que, il ya cinq années en arrière, Charles Moulengui Nzembou avait été tué à l’aide d’une pagaie et jeter à l’eau pour simuler une mort par noyade lors d’une partie de pêche.

Selon les faits rapportés par notre confrère, <<… le jour des faits, Jean-Bernard Mangouka Kebilianou aurait proposé à Armel Cyril Bissoua Memiaghé, son complice, de prélever les organes vitaux de la victime une fois mort….>>. C’est ainsi que, une fois le deal fait, ils mirent fin à la vie de Charles Moulengui Nzembou. Malencontreusement pour eux, ils n’auraient pas réussi à aller au bout de leur acte. car, certains de leurs complices ne s’étaient finalement plus invités au sacrifice.

Ainsi, à la hauteur de leur acte, le lundi 27 juin 2022 dernier, lors de la 30ème audience de la 2ème session criminelle publique à Port-Gentil, la cour a requis pour eux une réclusion criminelle à perpétuité.

Un assassinat ne pouvant resté impunis, celui de Charles Moulengui Nzembou a donc eu le mérite de donner aux criminels Jean-Bernard Mangouka Kebilianou et Cyril Bissoua Memiaghé un ticket d’entrée à la prison centrale de Port-Gentil pour une durée indéterminée.

Ce, malgré la sollicitation des avocats de la défense dont Me Eteno Amorissa et Me Dominique Ongonwou Dossou, qui ont sollicité de la cour un acquittement de leurs clients au bénéfice du doute au vu, selon eux, de l’absence des éléments légaux, matériels et intentionnels. La cour ayant décidé et s’y étant restée ferme, les deux complices vont devoir finir leur vie en prison pour avoir voulu bâtir sur vie et leur héritage en ôtant une vie humaine.

H.L


LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !
Éthique Média Gabon

Éthique Média Gabon

Ethiquemediagabon.com est un site généraliste d'actualités; un espace publicitaire, d'annonces et de partage des vues sur la société. L'action sociale est notre leitmotiv.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.