Élections 2023 au Gabon: Maganga Moussavou propose une Co-présidence du CGE, des commissions et des bureaux de vote

Élections 2023 au Gabon: Maganga Moussavou propose une Co-présidence du CGE, des commissions et des bureaux de vote
LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !

Dans le souci d’une organisation démocratique et apaisée des futures échéances électorales de 2023, Pierre Claver Maganga Moussavou, président du Parti social-démocrate (PSD), a récemment, lors d’une conférence de presse organisée au siège de son parti au haut de Gué-Gué, présenté au public, via la presse, un listing de propositions dont la Co-présidence des différents organes qui interviennent directement dans l’organisation et la tenue d’un scrutin au Gabon.

Image d’illustration du déroulé du scrutin dans un bureau de vote au Gabon. ©D.R EMG
Pierre Claver Maganga Moussavou, président du PSD, lors de l’échange avec la presse) ©RD EMG

Le mercredi 04 janvier dernier, le Parti social-démocrate (PSD) a organisé, à son siège du Haut de Gué-Gue, une rencontre avec la presse nationale et internationale pour, entre autres, échanger sur des questions qui concernent la vie politique, économique et sociale du pays.

Au cours de ladite conférence, le président Maganga Moussavou, répondant aux questions de la presse, a embrayé sur la question de l’organisation démocratique d’un scrutin abaissé et sans fraudes au Gabon.

À cette préoccupation, celui qui souhaite prendre le pouvoir pour mettre en exergue la politique d’autonomisation des provinces et des collectivités locales confiait à la presse son souhait et ses attentes pour la prochaine organisation électorale.

À cet effet, Pierre Claver Maganga Moussavou souhaite qu’il soit mis en place une Co-présidence à différents niveaux de la chaîne électorale. Du Centre gabonais des élections (CGE), dissout récemment par la Cour constitutionnelle, aux bureaux de vote, en passant par les différentes commissions électorales.

Ce qui permettrait d’obtenir la configuration suivante : un président et un vice-Président, deux co-rapporteurs et deux co-questeurs, tous issus des rangs majorité-opposition-société civile, pour le CGE.

Quant-aux commissions électorales et bureaux de votes, on aurait des Présidents et vice-Présidents sortis, tout comme le CGE, des rangs de la majorité, de l’opposition et/où de la société civile (religieux etc).

Ainsi, c’est tel que décrit en supra que le PSD de Pierre Claver Maganga Moussavou souhaite voir être organisées des instances électorales de notre pays, pour la bonne tenue des prochaines joutes.

À toutes fins utiles, signalons que jeudi dernier encore, la Cour constitutionnelle a pris une décision pour la dissolution du Centre gabonais des élections (CGE) suite à la saisine du Parti politique de l’opposition, REAGIR. Celui-ci n’ayant pas été dissous par le gouvernement, malgré son obsolescence, alors qu’il aurait dû l’être depuis plusieurs mois.

UNO


LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !

Éthique Média Gabon

Ethiquemediagabon.com est un site généraliste d'actualité; un espace publicitaire, d'annonces et de partage des vues sur la société. L'action sociale est notre leitmotiv.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *