[Éducation] frais des associations des parents d’élèves(APE): les chefs d’établissements appelés à rembourser le surplus empoché

[Éducation] frais des associations des parents d’élèves(APE): les chefs d’établissements appelés à rembourser le surplus empoché
LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !

Depuis le 29 août 2022, date à laquelle a eu lieu la rentrée administrative, les parents d’élèves ayants procédé aux instructions de leurs enfants ont été amenés à payer 5000 FCFA pour l’Association des parents d’élèves (APE) au lieu de 2000 FCFA au secondaire, et 2000 FCFA au lieu de 1000 FCFA tel que le stipule la note du ministère. Ceci étant, les chefs d’établissements qui ont perçu cet argent devraient retourner aux parents d’élèves les montants empêchés en supplément.

Ils sont nombreux ces parents qui, au premier jour de la rentrée administrative, ont procédé aux inscriptions de leurs enfants.

Cependant, pour le cas du secondaire public, les chefs d’établissements ont eu, comme d’un commun d’accord sur le plan national, la malicieuse idée de jumeler le recouvrement des frais des APE à celui frais d’inscriptions.

Ainsi, plusieurs parents d’élèves se sont vus dans l’obligation de payer 15000 FCFA au secondaires, répartis ainsi qu’il suit : 10.000 FCFA pour les frais d’inscription (tenant compte de la clé de répartition faite par le ministère de tutelle) et, 5.000 FCFA pour l’association des parents d’élèves (APE).

Or, dans une note de service, datant du vendredi 9 septembre 2022, adressée aux directeurs d’académie provinciale, aux directeurs des zones académique et aux chefs d’établissements, le ministre de l’Education nationale, Carmelia Ntoutoume Leclercq, a apporté un recadrage par rapport au statut des APE, leur fonctionnement et les montants des contributions des parents.

À ce titre, les parents d’élèves devraient donc payer annuellement 1000 FCFA pour le pré primaire et le primaire publics , et 2000 FCFA pour le secondaire public.

Sur ce, la note du ministère étant claire et précise, les chefs d’établissements ayants perçu 5000 FCFA au lieu de 2000 FCFA au secondaire, et 2000 FCFA au lieu de 1000 FCFA au pré-primaire et primaire, devraient retourner aux intéressés le surplus empoché, soit 1000 FCFA pour les uns et 3000 FCFA pour les autres.

Cependant, de la même façon que le ministère de l’Education nationale à publié cette note pour les précisions, il devrait également prendre d’autres dispositions légales pour exiger des chefs d’établissements concernés le remboursement sans délai des sommes d’argent perçus hors cadre réglementaire.

UNO.


LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !
Éthique Média Gabon

Éthique Média Gabon

Ethiquemediagabon.com est un site généraliste d'actualités; un espace publicitaire, d'annonces et de partage des vues sur la société. L'action sociale est notre leitmotiv.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.