[Éducation] Enseignement privé laïque : Patrick Mouguiama Daouda appelle à la conformité des établissements

[Éducation] Enseignement privé laïque : Patrick Mouguiama Daouda appelle à la conformité des établissements
Vue d'un établissement de la place. Image d'illustration. ©RD.
LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !

Le 20 décembre dernier, le ministère de l’éducation nationale a, dans un communiqué, interpellé les fondateurs des établissements scolaires privés laïque, au respect des textes. Cette interpellation du Ministre de l’éducation nationale, intervient suite au constat en rapport avec l’ouverture en anarchique desdites structures scolaires sans respect du cadre juridique.

Vue d’un établissement de la place. Image d’illustration. ©RD.

Le Ministre de l’Éducation nationale, Patrick Mouguiama Daouda, pointe du doigt les fondateurs des établissements laïque, brillant négativement dans la création des structures scolaires sans respect des textes en vigueur.

En effet, dans un communiqué lu sur la première chaîne de télévision gabonaise, Gabon première, le patron de l’éducation nationale au Gabon a clairement rappelé le cadre juridique applicable pour la création d’un établissement privé laïc sur le territoire national.

« L’ouverture d’un établissement d’enseignement est assujettie aux dispositions de la loi no 21/ 84 du 29 décembre 1984 fixant les règles applicables à l’enseignement privé et le décret no 001583/PR/MINEDUC du 25 septembre 1985 fixant les conditions d’ouverture et de reconnaissance d’utilité publique des établissements d’enseignement privé.» a indiqué le communiqué.

En conséquence, le ministre a annoncé une série de visites du service technique du ministère qui s’assurera que les établissements ouverts à ce jour soient en règle et qu’ils ont l’autorisation d’ouvrir délivrée par le Ministère de tutelle.

« Des instructions sont données aux services techniques pour des inspections inopinées en vue d’une application stricte des normes en vigueur », a précisé le communiqué.

Ainsi, les structures n’ayant pas suivi le circuit normal s’exposent à des sanctions d’ordre financières et administratives allant jusqu’à la fermeture des locaux.

CWO


LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !
Journaliste

Journaliste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.