[Éducation] Crise à l’école gabonaise: la coalition SENA-CONASYSED remporte une manche

[Éducation] Crise à l’école gabonaise: la coalition SENA-CONASYSED remporte une manche
LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !

En grève depuis le début de l’année scolaire, notamment depuis septembre dernier, le SENA et la CONASYSED en coalition viennent de remporter une manche, en faisant fléchir le gouvernement via le ministère de l’éducation nationale qui, au tout début jusqu’à la deuxième semaine du mois de janvier où annonça t’il le départ en vacances de façon très anticipée, avait opté pour le silence assourdissant, le mépris, des menaces et intimidations dont faisaient l’objet les enseignants. La fermeté et la mobilisation autour de leur objectif commun à finalement permi aux chargés de cours de remporter une manche face à leur tutelle.

La corporation enseignante semble, à les entendre, sur la bonne voie. Les informations de ces derniers heures en font foi. Patrick MOUNGUIAMA DAOUDA, ministre de l’éducation nationale, semble avoir appris la leçon et s’être résolu à agir désormais dans le sens d’apaiser les tensions dans le secteur de l’éducation nationale qui, depuis plusieurs années, compte parmi les secteurs publics les plus tumultueux du Gabon.

La réunion du mardi 21 décembre 2021, donc hier, a permis au deux parties, SENA/CONASYSED et le Ministère, de mettre de l’eau dans leur vin. Pour faire bonne figure, le Ministre Patrick MOUNGUIAMA DAOUDA s’est lui même porté garant pour engager la procédure de restitution des bons de caisse des enseignants grévistes, qui avaient été confisqués par son administration.

En effet, le mardi 21 décembre 2021, une rencontre a eu lieu entre le Ministre de l’éducation nationale et la coalition syndicale SENA-CONASYSED. Au sortir de celle-ci, il a été acté le principe de la restauration sans conditions des bons de caisse du mois de novembre; le ministre s’y étant personnellement engagé pour l’obtention de l’autorisation, de mise à disposition de ces titres de paiement aux ayants droit, auprès du Premier ministre.

Rappelons que ces bons de caisse détenus par les services du ministère de l’éducation nationale sont la propriété de plusieurs enseignants à travers le pays qui, avaient été mis sous bons au motif de d’absence au poste, parceque étant en grève pour des revendications connues et déclarées légitimes et légales. Faire plier le ministère pour les leur restituer n’est peut-être pas synonyme de gagner la bataille, mais pourrait déjà présager un bon début et être un bon signe pour la poursuite des pourparlers; quand bien même ces bons de caisse ne font pas partie de vrais points de revendications à l’origine du blocus dans le secteur.

Cependant, en plus de l’obtention de ce premier acquis, la coalition SENA-CONASYSED a également obtenu la confirmation quant-au début des travaux portant examen de leurs revendications qui devraient commencer aujourd’hui mercredi 22 décembre 2021 au ministère de l’éducation nationale.

Cette fois-ci, souhaitons le, pourrait être la bonne, vue la volonté que se dégage des deux côtés pour faire « tabula rasa« , calmer le jeu et essayer de réfléchir ensemble pour, en définitif, arriver au bout des difficultés que rencontre l’école gabonaise.

Le dialogue étant le début de la solution à toute situation et la clé vers l’apaisement, vivement que celui-ci soit et y demeure en permanence comme premier réflexe en cas de crise.

OUN.


LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !
Journaliste

Journaliste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.