[Covid-19] Gabon: de la fiabilité des résultats des tests PCR, un couple dont seulement la femme est testée positive et pas l’homme est-il possible ?

[Covid-19] Gabon: de la fiabilité des résultats des tests PCR, un couple dont seulement la femme est testée positive et pas l’homme est-il possible ?
LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !

Pour diagnostiquer la présence du CORONA VIRUS dans le corps d’un être humain, en vie, les laboratoires, en l’occurrence ceux du Gabon, pour ne pas les citer, utilisent le test PCR, qui est le seul moyen utilisé jusqu’à présent pour ce fait. Seulement, il s’avère que l’opinion semble parfois émettre des doutes, quant à la fiabilité de ces derniers (tests PCR), pour des raisons telles que celle se rapportant à un couple gabonais qui aurait fait son test PCR, à Libreville, mais que seule la femme en est sortie positive.

Image illustrative d’un couple anonyme

En effet, un couple normalement constitué (vivant sous le même toit; partageant le même lit avec tout ce que cela implique) se serait fait testé pour connaître son statut Covid-19 (positif ou négatif). Seulement, l’ayant fait, uniquement la femme aurait été diagnostiquée positive et pas son compagnon. De là, ils se sont posé la question de savoir, comment est-ce possible, avant de se confier à notre réaction.

LES FAITS:

Selon les dires de ces derniers, madame était sous le point de voyager et, connaissant les exigences qu’implique la lutte contre la Covid-19 dans notre pays le Gabon, il lui fallait un test PCR datant d’au plus 5 jours à la date du voyage. De ce fait, elle se fit accompagner par son conjoint dans un laboratoire de la place pour le prélèvement et tout ce qui y va avec.

Deux jours plutard, le conjoint se rentra audit laboratoire pour le retrait du résultat de madame.
La grande surprise, madame est déclarée positive et, à l’instant T, le conjoint sera sommé de, lui aussi, faire immédiatement son test pour être un cas contact direct de celle avec qui partage t-il son lit.

Sans panique, monsieur se fera prélever et, il lui sera demandé de faire venir madame le lendemain pour se faire prescrire un traitement. Quant-à lui, devrait-il repasser deux jours plutard pour son résultat qui, chance ou malchance, sera Négatif. Stupéfait ! <<…mais comment est-ce possible sachant que madame et moi faisons tout ensemble, partageons le même lit ; nous nous touchons au quotidien, alors que se toucher, se serrer les mains, etc, sont prohibés et inscrits comme mesures de lutte contre la Covid-19 ?>>, ainsi s’exclama-t-il.

Pendant ce temps, madame venue pour son traitement recevra un petit flacon des CAC 1000 et quelques comprimés dans un petit sachet écrit <<zinc>>. En plus de celà, il lui sera recommandée un repos !

Une fois à la maison, les deux commencèrent à s’interroger sur la fiabilité et la raison de croire que les résultats de leurs tests soient véritablement vraix.

Celui-ci est donc là, le bref récit que nous a partagé le jeune couple qui, a jugé utile, pour lui, de garder l’anonymat.

Cependant, ont-ils conclu en ces mots :

<<… malheureusement, à cause de ces résultats dubitatifs, madame n’a pas pu effectuer son voyage alors que nous avions déjà fais la réservation du billet depuis un bon moment, vu l’urgence du voyage.>>.

Et, à madame d’ajouter : <<Depuis qu’on m’a même déclarée positive là, je ne ressens absolument rien, je me sens pourtant bien comme d’habitude, mais bon…>>

Sur ce, et regard de ce qui précède, l’on serait tenté de se poser la même question que ce couple, quant-à la qualité des tests et à la fiabilité des résultats rendus aux usagers. Ajouter à celà, le type de traitement prévu pour ceux déclarés positifs.

© Rédaction Ethique Média Gabon


LIKEZ / PARTAGEZ AUTOUR DE VOUS !
Journaliste

Journaliste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.